AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Statistiques
Nous avons 4489 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Damien.271

Nos membres ont posté un total de 2799423 messages dans 80571 sujets
couverts 07 2020

larecolte
Guilbart

matériel et équipement agriculture
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Adieu mes amis
    AgrimarneIvanquoiMassey8210Camomille
    Le deal à ne pas rater :
    [Vente flash]Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
    22.90 €
    Voir le deal
    Le Deal du moment : -55%
    Maillot de football FC Barcelona 2019/20 Vapor Match
    Voir le deal
    63 €

    5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

    Aller en bas

    default 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Ven 10 Jan 2020, 19:23

    Rappel du premier message :

    Qui a déjà pris connaissance de l'étude "5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires" ?
     

    Il s’agit d’une étude qui met en lumière les difficultés rencontrées dans les zones intermédiaires du nord de la Bourgogne, et propose plusieurs scénarios à l’horizon 2030.
     

    J’aimerais me procurer cette étude.
     

    Merci

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas


    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par basto le Dim 12 Jan 2020, 08:51

    moi je dis rien mais j'en pense pas moins !!! si certain souhaite s'installer , dans mon secteur il y a des terres a vendre partout mais pas beaucoup d'amateur !!!
    basto
    basto
    + membre techno +

    département : 81
    Messages : 21848
    Date d'inscription : 26/12/2010
    Age : 46
    Localisation dans le désert

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Fabocacid le Dim 12 Jan 2020, 08:55

    kerfanch a écrit:
    Chaource a écrit:Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...
    tu es toujours à te plaindre ! pourtant dans des coins réputés ingrats beaucoup arrivent à vivre , je suis dans le finistère sud avec un parcellaire et qualité de terre très hétérogènes pourtant les rendements en blé de 10 t voir plus sont régulièrement atteints ! , en colza les 4 t aussi et j'en ai vu approché les 6 t ( plus exactement : 5.7 et 5.8 deux années de suite ) , en orge les 10 t , mais grain sec 9 t et pdt de 40 à 60 t



    Dis donc si la côte fait les mêmes résultats que les bonnes terres du centre Bretagne , ou vas t'on??  : ha

    Fabocacid
    + membre techno +

    Messages : 5198
    Date d'inscription : 15/12/2015
    Age : 34
    Localisation 56

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Invité le Dim 12 Jan 2020, 09:14

    a 7000 Very Happy

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par grabouille le Dim 12 Jan 2020, 09:26

    kerfanch a écrit:
    Chaource a écrit:Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...
    tu es toujours à te plaindre ! pourtant dans des coins réputés ingrats beaucoup arrivent à vivre , je suis dans le finistère sud avec un parcellaire et qualité de terre très hétérogènes pourtant les rendements en blé de 10 t voir plus sont régulièrement atteints ! , en colza les 4 t aussi et j'en ai vu approché les 6 t ( plus exactement : 5.7 et 5.8 deux années de suite ) , en orge les 10 t , mais grain sec 9 t et pdt de 40 à 60 t
    @JJ  regarde ça ,des terres ingrates ..... fou2 fou2 fou2 fou2
    non mais les gars allez gratter des cailloux ,des G1 des VRAIS et vous verrez ce que sont des terres ingrates !!!!!
    j'ai eu l'occasion d'aller chez @ Ari 21 croyez moi il faut un moral d'acier pôur vivre de ce métier dans ces regions difficiles 
    en + de cela ils sont dans la zone rouge GA ,donc le colza est sans avenir .....
    grabouille
    grabouille
    + membre techno +

    Messages : 7533
    Date d'inscription : 24/12/2017
    Age : 102
    Localisation nord haute marne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par grabouille le Dim 12 Jan 2020, 09:31

    thierry01052 a écrit:
    Chaource a écrit:Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...
    ça commence à me chauffer sérieusement les oreilles ce topic!
    c'est quoi une zone intermédiaire?
    parce qu'avant de se plaindre d’être dans une zone ou la surface moyenne n'est que de 300ha et ou les reprises ne sont que de 6000, il faudrait quand même regarder que la moitié de la France a 100ha et n'a pas les moyens d'avoir des droit au bail.
    Et Ca n’empêche pas d'avoir un revenu! alors c'est dire si sur 300 ha il y a encore des marges de manoeuvre!  : tape
    et non les marges de manoeuvre sont tres limités et malgré tout l agrandissement est nécessaire pour compenser le faible revenu/ha 
    les charges de méca sont le seul poste ou cela peut faire la difference 
    les autres post sont deja au taquet ....en bas et je ne parle pas de la fumure pk qui est souvent tres tres tirée avec beaucoup d'impasse
    d 'ou le developpement du sd mais sans glypho ????? :réfléchi
    grabouille
    grabouille
    + membre techno +

    Messages : 7533
    Date d'inscription : 24/12/2017
    Age : 102
    Localisation nord haute marne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par thierry01052 le Dim 12 Jan 2020, 09:38

    alors comment tu expliques que certains dans des zones intermédiaires ou à faible rdt s'en sortent avec 3 fois moins de surface?  :réfléchi
    thierry01052
    thierry01052
    + membre techno +

    Messages : 5938
    Date d'inscription : 29/03/2013
    Age : 50
    Localisation ain, dans le futur PNR des lyonnais

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Invité le Dim 12 Jan 2020, 09:44

    comment faites vous vous pour mettre des sommes pareil pour des cessions quand tout est amorti et vieillissant .
    ex : forage d irrigation 280 m3/ heure diamètre 0.50 m valeur 5000 , pour en faire un aujourdhui 70 a 100 000 euros . :réfléchi

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par nonord le Dim 12 Jan 2020, 09:45

    visiblement chacun est content de son sort  : ha
    les gars du nord avec du foncier hors de prix de bougent pas de chez eux
    ceux plus bas envient(je n'ai pas dit jalousent) ceux du haut mais ne se pointent pas hors secteur
    en résumé on est souvent là où on est né,et on a bien souvent pas trop la possibilité d'en changer
    bref encore un post hivernal(parler pour ne rien dire )  77
    allez,préparez vous,c'est bientôt l'heure de l'messe  moque
    nonord
    nonord
    + membre techno +

    Messages : 18926
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Localisation dunkerque est

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par M 201 le Dim 12 Jan 2020, 09:52

    pour moi , le plus gros soucis de l'avenir des ZI c'est a terme  l'abandon de la culture du colza .....
    M 201
    M 201
    + membre techno +

    Messages : 6819
    Date d'inscription : 04/04/2015
    Age : 50
    Localisation I & l

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par titof le Dim 12 Jan 2020, 09:52

    Le prix des reprises et des terres est en general directement corrélé au potentiel d'EBE 
    Donc non c'est pas forcement toujours mieux plus loin !
    Partout, il y en a qui s'en sorte bien et d'autres qui coulent
    On doit s'adapter a notre terroir, faire toutes les économies possibles comme n'importe quel gérant de n'importe quel corps de métier et il y a moyen de gagner sa vie encore partout
    Réfléchir, innover, chercher parfois le petit "a coté" qui ne paye pas de mine mais qui peux générer un bon petit revenu supplémentaire

    Chaource, ce n'est pas pour être méchant mais je me dis que si ca pouvait t'aider a sortir de ton broyage de noir ...
    Tu est équipe comme pour faire 2 ou 3 fois ta surface, tu passes ton temps a jalouser les autres régions, les autres marques...

    Mets ce temps a profit pour faire avancer ta ferme, pour étudier ce qu'il est possible de faire, les postes ou tu peux réaliser des économies et arrêtes de te plaindre
    Des qu'on voit un message de toi, avant de le lire on a envie de pleurer....

    Quel est le montant/ha de ton poste phyto ?
    titof
    titof
    + membre techno +

    Messages : 719
    Date d'inscription : 21/10/2009
    Age : 47
    Localisation aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par VincentV le Dim 12 Jan 2020, 09:57

    J'espère qu'on en viendra pas à l'abandon des terres en zone intermédiaire, je trouve cela tellement triste. 

    En vigne, autre secteur agricole, c'est parfois très compliqué aussi. Je suis passé le we dernier dans le muscadet, en périphérie de Nantes, c'est d'une tristesse infinie.

    [url=5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires - Page 2 Vigne_10]

    Mais malgré tout, on y trouve des structures en plein développement dans cette zone de même qu'en zone céréalières intermédiaires. Il faut croire que certains y croient encore et on plus le moral que vous...

    VincentV
    + membre techno +

    Messages : 963
    Date d'inscription : 08/02/2014
    Age : 34
    Localisation eure

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Invité le Dim 12 Jan 2020, 09:58

    une vigne comme sa peut-être en indivision si c est pas une généralité .

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par VincentV le Dim 12 Jan 2020, 10:02

    102 eme d infanterie a écrit:une vigne comme sa peut-être en indivision si c est pas une généralité .
    l'ha de vigne vaut pas cher dans le muscadet,  ca semble plutôt un manque de repreneur d'après le viti que j'ai rencontré

    VincentV
    + membre techno +

    Messages : 963
    Date d'inscription : 08/02/2014
    Age : 34
    Localisation eure

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Invité le Dim 12 Jan 2020, 10:04

    VincentV a écrit:
    102 eme d infanterie a écrit:une vigne comme sa peut-être en indivision si c est pas une généralité .
    l'ha de vigne vaut pas cher dans le muscadet,  ca semble plutôt un manque de repreneur d'après le viti que j'ai rencontré

    ok : victoire

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par VincentV le Dim 12 Jan 2020, 10:20

    @Chaource:
    As tu essayé les légumineuses type lentille/haricot?

    VincentV
    + membre techno +

    Messages : 963
    Date d'inscription : 08/02/2014
    Age : 34
    Localisation eure

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par yoyo10 le Dim 12 Jan 2020, 10:43

    VincentV a écrit:@Chaource:
    As tu essayé les légumineuses type lentille/haricot?
    chez nous c'est un marché saturé ce qui on des contrat les lâche pas. j'ai un contrat lentille et même que le prix baisse je le lâche pas
    yoyo10
    yoyo10
    + Membre Accro +

    département : aube
    Messages : 154
    Date d'inscription : 22/12/2017
    Age : 29
    Localisation aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par grabouille le Dim 12 Jan 2020, 10:45

    M 201 a écrit:pour moi , le plus gros soucis de l'avenir des ZI c'est a terme  l'abandon de la culture du colza .....
    +10000
    les autres tete de rotation on les cherche encore.......
    il y a eu un espoir avec le pois d'hiver mais avec la bactériose tout le monde a abandonné ici
    grabouille
    grabouille
    + membre techno +

    Messages : 7533
    Date d'inscription : 24/12/2017
    Age : 102
    Localisation nord haute marne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par catar le Dim 12 Jan 2020, 10:48

    pourquoi personne ne lui propose de faire du lait ?? : ha
    catar
    catar
    + membre techno +

    département : 88
    Messages : 5379
    Date d'inscription : 27/09/2009
    Age : 42
    Localisation la ou le madon passe du 88 au 54

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par M 201 le Dim 12 Jan 2020, 11:00

    grabouille a écrit:
    M 201 a écrit:pour moi , le plus gros soucis de l'avenir des ZI c'est a terme  l'abandon de la culture du colza .....
    +10000
    les autres tete de rotation on les cherche encore.......
    il y a eu un espoir avec le pois d'hiver mais avec la bactériose tout le monde a abandonné ici
    le tournesol est une excellente tête de rotation même meilleure que du CO chez moi ...............mais à 20/25 qx /10 ans à 300€/t , tu travailles pour bouffer du pognon ...
    par contre , inclue dans la rotation c'est top pour nettoyer les RG a condition que les bien pensants nous en laissent encore l'occasion ...
    M 201
    M 201
    + membre techno +

    Messages : 6819
    Date d'inscription : 04/04/2015
    Age : 50
    Localisation I & l

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par titof le Dim 12 Jan 2020, 11:37

    M 201 a écrit:pour moi , le plus gros soucis de l'avenir des ZI c'est a terme  l'abandon de la culture du colza .....
    Il faut arriver a le produire autrement !

    Semer tôt avec du compost pour le booster sans dessécher la terre avant le semis. De cette manière il est costaud et supporte les ravageurs sans insecticide (qui de toutes manieres sont devenus inefficaces et qui parallèlement bousillent la faune utiles au sol) bousillent
    Accessoirement il fait de la matière verte = économie d'azote

    Le colza chez moi fait 200 € de marge de plus que le blé et 100 de plus que l'OH, je suis en ZI, il revient tous les 3 ans, le désherbage (a moindre coût) n'est pas un problème et je ne suis pas prés d’arrêter
    titof
    titof
    + membre techno +

    Messages : 719
    Date d'inscription : 21/10/2009
    Age : 47
    Localisation aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par basto le Dim 12 Jan 2020, 12:02

    titof a écrit:
    M 201 a écrit:pour moi , le plus gros soucis de l'avenir des ZI c'est a terme  l'abandon de la culture du colza .....
    Il faut arriver a le produire autrement !

    Semer tôt avec du compost pour le booster sans dessécher la terre avant le semis. De cette manière il est costaud et supporte les ravageurs sans insecticide (qui de toutes manieres sont devenus inefficaces et qui parallèlement bousillent la faune utiles au sol) bousillent
    Accessoirement il fait de la matière verte = économie d'azote

    Le colza chez moi fait 200 € de marge de plus que le blé et 100 de plus que l'OH, je suis en ZI, il revient tous les 3 ans, le désherbage (a moindre coût) n'est pas un problème et je ne suis pas prés d’arrêter
    quel rendement dans ton secteur :réfléchi
    basto
    basto
    + membre techno +

    département : 81
    Messages : 21848
    Date d'inscription : 26/12/2010
    Age : 46
    Localisation dans le désert

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Dim 12 Jan 2020, 12:06

    Bonjour,

    J'ai loupé pas mal de commentaires, et je ne peux pas répondre à tous.

    Il y a une très grande hétérogénéité des zones intermédiaires, avec plus de 30 % d'écart de potentiel, selon les secteurs : Tout dépend de la charge en cailloux, de la profondeur de sol (L'ouvrage : les "terres à cailloux" des plateaux calcaires du Barrois et de Bourgogne, les codifie entre G1 et G4), mais également du climat et altitude.
    Voici un petit document sur les ZI : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=19&ved=2ahUKEwjK0Nes7v3mAhUD4YUKHckPAe8QFjASegQIAhAC&url=https%3A%2F%2Fagriculture.gouv.fr%2Ftelecharger%2F99494%3Ftoken%3D0baa0f04178d6b92cf5da18638ef593d&usg=AOvVaw3gXGHny0B_LQd004RfD9xc
    Pour ma part, étant à cheval sur Barrois et Champagne Humide, mes terres sont principalement en G3 et G4, permettant des rendements supérieurs à la moyenne du Barrois. Plus argileuses les terres sont plus dures à travailler, demandant plus de puissance et de préparation.
    Par contre mes commentaires concernent, plus les plateaux du Chatillonnais, Tonnerrois, et Plateau de Langres, situés sur des sols en G1 et G2, avec une profondeur de sol inférieure à 15 cm, avec une charge importante en pierre : Potentiels à 65 Qx en blé, et assolement blé, escourgeon, colza (Colza devenant impossible à produire).

    Pour le montant des reprises : L'agrandissement est vu comme la seule opportunité de survie, d'où pression foncière importante et spéculation sur le prix des reprises (Fermages de 150 à 180 € / ha). Effectivement, il y a de la bêtise humaine, quand il faut 15 à 18 ans pour amortir une reprise, en échange d'un bail de 25 ans... Sauf que les grosses propositions de quelques agriculteurs inconscients font références. Il y a également le fait que des exploitants de régions proches plus favorisées ne trouvant pas de terre chez eux acceptent de faire quelques kilomètres pour reprendre dans ces régions, sans parler de la proximité de certains vignobles (Champagne-Chablis...), laissant du cach pour les agri-viti leurs permettant une assise pour des reprises de terres.

    Coté charges : La réduction des charges opé a été le premier levier mis en place depuis la réforme de la PAC de 1992. Sur du G1-G2, les agriculteurs sont souvent qu'à un seul fongicide sur blé (LIBRAX 0.5), ou deux tout petits fongy (Chrloro 0.5+caramba 0.4, puis LIBRAX 0.4)...Cependant la difficulté principale est le desherbage, compte tenu de l'assolement blé, escourgeon, colza (Je mets de coté de problème insectes sur colza déjà traité).

    Effectivement, il existe encore des leviers au niveau des charges de mécanisation : Mais sans parlé de la fierté personnelle des agri, les comptables en sont la cause, avec les DPI/DFI, qui ont poussé à un sur équipement. C'était une défiscalisation qui plaisait bien entre 2010 et 2012,quand le blé valait 180-200 E/T : Facile à mettre en place par le comptable, intéressante pour le concessionnaire et le banquier, et plus appréciée par les agri, que mettre de l'argent sur un compte bloqué...

    Me concernant, j'ai exposé précédemment mes types de sol, plus favorables. Je ne ressort pas trop mal de l'audit/diagnostic réalisé par la chambre agriculture (Bons rendements, charges opé correctes, nombre de cultures important.) Le seul bémol est la mécanisation : Une partie vient de choix fiscaux, et l'autre de l'impossibilité de partager du matériel.
    Coté cultures, je me débrouille très bien en blé et escourgeon, l'orge de printemps c'est 25 qx de moins qu'un escourgeon, donc à arrêter. Pour le colza, pour la pression insecte ça va encore (si j'arrive à faire du stock de Daskor-Patton), les pois d'hiver ça va un an sur deux à cause de la bactériose, mais les rendement sont supérieurs aux pois de printemps, la lentille s'en sort pas mal. Je ne suis pas équipé pour semer et récolter le tournesol, mais je devrais essayer. Le pois chiche est à essayer.

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Dim 12 Jan 2020, 12:11

    titof a écrit:
    M 201 a écrit:pour moi , le plus gros soucis de l'avenir des ZI c'est a terme  l'abandon de la culture du colza .....
    Il faut arriver a le produire autrement !

    Semer tôt avec du compost pour le booster sans dessécher la terre avant le semis. De cette manière il est costaud et supporte les ravageurs sans insecticide (qui de toutes manieres sont devenus inefficaces et qui parallèlement bousillent la faune utiles au sol) bousillent
    Accessoirement il fait de la matière verte = économie d'azote

    Le colza chez moi fait 200 € de marge de plus que le blé et 100 de plus que l'OH, je suis en ZI, il revient tous les 3 ans, le désherbage (a moindre coût) n'est pas un problème et je ne suis pas prés d’arrêter
    De quel secteur de l'Aube es tu pour réussir tes colzas?
    Si tu arrives si bien à les produire, à tes heures perdues, tu devrais postuler comme technicien dans les organismes de conseil, ou te mettre à ton compte comme consultant, sauveur de colza.

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Invité le Dim 12 Jan 2020, 12:18

    chaource si tu fais des lentilles tu n as pas de cailloux ?

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par nonord le Dim 12 Jan 2020, 12:32

    les charges de mécanisation ne veulent strictement rien dire puisque c'est l'un des postes clé de défiscalisation
    tout comme le revenu déclaré.......... voir l'ebe
    nonord
    nonord
    + membre techno +

    Messages : 18926
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Localisation dunkerque est

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Sparthakus le Dim 12 Jan 2020, 12:33

    Chaource a écrit:Bonjour,

    Spoiler:
    J'ai loupé pas mal de commentaires, et je ne peux pas répondre à tous.

    Il y a une très grande hétérogénéité des zones intermédiaires, avec plus de 30 % d'écart de potentiel, selon les secteurs : Tout dépend de la charge en cailloux, de la profondeur de sol (L'ouvrage : les "terres à cailloux" des plateaux calcaires du Barrois et de Bourgogne, les codifie entre G1 et G4), mais également du climat et altitude.
    Voici un petit document sur les ZI : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=19&ved=2ahUKEwjK0Nes7v3mAhUD4YUKHckPAe8QFjASegQIAhAC&url=https%3A%2F%2Fagriculture.gouv.fr%2Ftelecharger%2F99494%3Ftoken%3D0baa0f04178d6b92cf5da18638ef593d&usg=AOvVaw3gXGHny0B_LQd004RfD9xc
    Pour ma part, étant à cheval sur Barrois et Champagne Humide, mes terres sont principalement en G3 et G4, permettant des rendements supérieurs à la moyenne du Barrois. Plus argileuses les terres sont plus dures à travailler, demandant plus de puissance et de préparation.
    Par contre mes commentaires concernent, plus les plateaux du Chatillonnais, Tonnerrois, et Plateau de Langres, situés sur des sols en G1 et G2, avec une profondeur de sol inférieure à 15 cm, avec une charge importante en pierre : Potentiels à 65 Qx en blé, et assolement blé, escourgeon, colza (Colza devenant impossible à produire).

    Pour le montant des reprises : L'agrandissement est vu comme la seule opportunité de survie, d'où pression foncière importante et spéculation sur le prix des reprises (Fermages de 150 à 180 € / ha). Effectivement, il y a de la bêtise humaine, quand il faut 15 à 18 ans pour amortir une reprise, en échange d'un bail de 25 ans... Sauf que les grosses propositions de quelques agriculteurs inconscients font références. Il y a également le fait que des exploitants de régions proches plus favorisées ne trouvant pas de terre chez eux acceptent de faire quelques kilomètres pour reprendre dans ces régions, sans parler de la proximité de certains vignobles (Champagne-Chablis...), laissant du cach pour les agri-viti leurs permettant une assise pour des reprises de terres.

    Coté charges : La réduction des charges opé a été le premier levier mis en place depuis la réforme de la PAC de 1992. Sur du G1-G2, les agriculteurs sont souvent qu'à un seul fongicide sur blé (LIBRAX 0.5), ou deux tout petits fongy (Chrloro 0.5+caramba 0.4, puis LIBRAX 0.4)...Cependant la difficulté principale est le desherbage, compte tenu de l'assolement blé, escourgeon, colza (Je mets de coté de problème insectes sur colza déjà traité).

    Effectivement, il existe encore des leviers au niveau des charges de mécanisation : Mais sans parlé de la fierté personnelle des agri, les comptables en sont la cause, avec les DPI/DFI, qui ont poussé à un sur équipement. C'était une défiscalisation qui plaisait bien entre 2010 et 2012,quand le blé valait 180-200 E/T : Facile à mettre en place par le comptable, intéressante pour le concessionnaire et le banquier, et plus appréciée par les agri, que mettre de l'argent sur un compte bloqué...

    Me concernant, j'ai exposé précédemment mes types de sol, plus favorables. Je ne ressort pas trop mal de l'audit/diagnostic réalisé par la chambre agriculture (Bons rendements, charges opé correctes, nombre de cultures important.) Le seul bémol est la mécanisation : Une partie vient de choix fiscaux, et l'autre de l'impossibilité de partager du matériel.
    Coté cultures, je me débrouille très bien en blé et escourgeon, l'orge de printemps c'est 25 qx de moins qu'un escourgeon, donc à arrêter. Pour le colza, pour la pression insecte ça va encore (si j'arrive à faire du stock de Daskor-Patton), les pois d'hiver ça va un an sur deux à cause de la bactériose, mais les rendement sont supérieurs aux pois de printemps, la lentille s'en sort pas mal. Je ne suis pas équipé pour semer et récolter le tournesol, mais je devrais essayer. Le pois chiche est à essayer.
    c'est intéressant. Merci!

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 11321
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 59
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Dim 12 Jan 2020, 12:33

    102 eme d infanterie a écrit:chaource si tu fais des lentilles tu n as pas de cailloux ?
    Comme dit dans mon long commentaire : Je ne suis pas situé au cœur de cette zone intermédiaire, j'ai des sols avec des terres plus profondes et moins de cailloux.

    Les lentilles n'aiment pas les parcelles argilo-limoneuses, et préfèrent plus les terres calcaires avec cailloux : Effectivement, les cailloux sont une contrainte pour la récolte.

    Mais c'est dans les terres caillouteuses du Tonnerois, que les lentilles s'en sortent le mieux (C'est le berceau de collecte de Jolie Campagne, famille Parthiot, et de Identité Céréales). Il faut que les cailloux soient broyés ou ramassés, mais c'est ce que font les agri depuis plus de 40 ans...
    Les pois chiches sont une alternative pour les parcelles très caillouteuses.

    Il existe quelques têtes de rotations, situés sur des marchés de niche : Lentilles, pois chiche... bien adaptées aux terres à cailloux. Le soucis de ces marchés de niche est d'être rapidement saturés : Compte tenu de l'abandon du colza dans les plateaux (ou forte réduction), les agri se lancent tous à faire de la lentille, pois chiche... Et le marché est vite saturé, d'où la chute des cours (Sans parler de l'arrivée de lentilles du canada)

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par bob89 le Dim 12 Jan 2020, 12:40

    Impossibilité de partager de matériel ?

    bob89
    + membre techno +

    Messages : 2057
    Date d'inscription : 27/12/2010
    Age : 39
    Localisation auxerre

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Dim 12 Jan 2020, 12:41

    nonord a écrit:les charges de mécanisation ne veulent strictement rien dire puisque c'est l'un des postes clé de défiscalisation
    tout comme le revenu déclaré.......... voir l'ebe
    Il faut savoir lire et retraiter les documents comptables pour le calcul des charges de méca et cout de production...

    En Exo de plus value : Valeur tracteur neuf 100 000 E, revente de l'ancien au bout de 5 ans 55 000 E, d'où un retour de 45 000 E. En amortissant sur 5 ans, la dotation aux amortissements est de 20 000 € / an, alors que l'annuité est de 9 000 € / an (si la soulte de 45 000 E empruntée sur 5 ans).

    La question est de savoir si dans les calculs de charges de méca et cout production, on prend la dotation aux amortissements de 20 000E, ou l'annuité de 9000E ?
    A l'inverse, lors de l'achat de parts sociales, de terres, ou remboursement de compte courant associé, il n'y a pas d'amortissement comptable, donc pas impact sur le cout de production, mais bien une sortie d'argent liée aux annuités parfois importantes du financement des terres ou parts sociales-compte courrant.

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Dim 12 Jan 2020, 12:43

    bob89 a écrit:Impossibilité de partager de matériel ?
    Agri individualistes.

    Si tu es de l'Yonne, tu connais bien le Tonnerois.

    Les agri se sont pas prêts au partage du matériel, et le par matériel de leurs ferme est encore vu comme une réussite.

    En 2016, malgré la triste récolte, Boucheron a quand même vendu 22 tracteurs, et 5 batteuses (Fendt), alors qu'il avait perdu la carte NH...

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par nonord le Dim 12 Jan 2020, 12:46

    @ chaource
    petits rappels:
    pour faire de la patate,il faut en avoir les moyens
    pour la betterave,on te le répète sans cesse qu'il n'y a plus rien à gagner
    le lin:le clash n'est pas loin..
    reste quoi? la même chose que les autres....
    l'avenir est rose  Rolling Eyes
    tu ne m'apprends rien pour tes calculs ci-dessus
    partage de matos: faut choisir,ferraille sur ta cour ou msa impôts....(à moins que tu ais d'autres moyens de calmer l'ardoise)
    nonord
    nonord
    + membre techno +

    Messages : 18926
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Localisation dunkerque est

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Sparthakus le Dim 12 Jan 2020, 12:47

    Chaource a écrit:
    nonord a écrit:les charges de mécanisation ne veulent strictement rien dire puisque c'est l'un des postes clé de défiscalisation
    tout comme le revenu déclaré.......... voir l'ebe
    Il faut savoir lire et retraiter les documents comptables pour le calcul des charges de méca et cout de production...

    En Exo de plus value : Valeur tracteur neuf 100 000 E, revente de l'ancien au bout de 5 ans 55 000 E, d'où un retour de 45 000 E. En amortissant sur 5 ans, la dotation aux amortissements est de 20 000 € / an, alors que l'annuité est de 9 000 € / an (si la soulte de 45 000 E empruntée sur 5 ans).

    La question est de savoir si dans les calculs de charges de méca et cout production, on prend la dotation aux amortissements de 20 000E, ou l'annuité de 9000E ?
    A l'inverse, lors de l'achat de parts sociales, de terres, ou remboursement de compte courant associé, il n'y a pas d'amortissement comptable, donc pas impact sur le cout de production, mais bien une sortie d'argent liée aux annuités parfois importantes du financement des terres ou parts sociales-compte courrant.
    oui et il y a aussi le cas de ceux qui te disent que leur cout de production est inférieur au tien car ils renouvellement moins ou mal leur matériel genre après moi le déluge... Là ça fausse tout.
    pareil ds bcp de jnx agri on donne des résultats toutes productions confondues par exmple le vin c'est n'importe quoi

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 11321
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 59
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Dim 12 Jan 2020, 14:20

    Sparthakus a écrit:
    Chaource a écrit:
    nonord a écrit:les charges de mécanisation ne veulent strictement rien dire puisque c'est l'un des postes clé de défiscalisation
    tout comme le revenu déclaré.......... voir l'ebe
    Il faut savoir lire et retraiter les documents comptables pour le calcul des charges de méca et cout de production...

    En Exo de plus value : Valeur tracteur neuf 100 000 E, revente de l'ancien au bout de 5 ans 55 000 E, d'où un retour de 45 000 E. En amortissant sur 5 ans, la dotation aux amortissements est de 20 000 € / an, alors que l'annuité est de 9 000 € / an (si la soulte de 45 000 E empruntée sur 5 ans).

    La question est de savoir si dans les calculs de charges de méca et cout production, on prend la dotation aux amortissements de 20 000E, ou l'annuité de 9000E ?
    A l'inverse, lors de l'achat de parts sociales, de terres, ou remboursement de compte courant associé, il n'y a pas d'amortissement comptable, donc pas impact sur le cout de production, mais bien une sortie d'argent liée aux annuités parfois importantes du financement des terres ou parts sociales-compte courrant.
    oui et il y a aussi le cas de ceux qui te disent que leur cout de production est inférieur au tien car ils renouvellement moins ou mal leur matériel genre après moi le déluge... Là ça fausse tout.
    pareil ds bcp de jnx agri on donne des résultats toutes productions confondues par exmple le vin c'est n'importe quoi
    Je ne jalouse pas ceux qui ont un cout de production inférieur au mien : Bien ou mal calculé, ils ont fait la démarche d'y réfléchir ou de se remettre en cause.
    Je l'ai trop vu dans mon ancien métier et continue à la voir avec mon autre activité : Trop d'exploitants ne calculent pas leurs couts de production et/oui font trop confiance au technicien de leurs coop : Quand ils se plaignent de leurs conditions, c'est de la faute Ukrainiens d'inonder le marché avec des blés moins cher et Bruxelles d'ouvrir les frontières...
    Sauf que malheureusement, Bruxelles sera de plus en plus pour la libéralisation des marchés et la suppression de toutes les protections de l'économie (Malheureusement pas qu'en agriculture)...
    Finalement ces exploitants sont heureux en pensant que le problème vient de l'autre, par opposition à nous qui réfléchissons, calculons tout, connaissons nous difficultés, mais sans grande marge de manœuvre possible...

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Dim 12 Jan 2020, 14:26

    nonord a écrit:@ chaource
    petits rappels:
    pour faire de la patate,il faut en avoir les moyens
    pour la betterave,on te le répète sans cesse qu'il n'y a plus rien à gagner
    le lin:le clash n'est pas loin..
    reste quoi? la même chose que les autres....
    l'avenir est rose  Rolling Eyes
    tu ne m'apprends rien pour tes calculs ci-dessus
    partage de matos: faut choisir,ferraille sur ta cour ou msa impôts....(à moins que tu ais d'autres moyens de calmer l'ardoise)
    Pour la betterave, ce qui m'énerve est de voir les sucreries venir chercher des nouveaux producteurs dans nos régions, alors que la betterave ne rapporte plus dans les berceaux historiques... Et ces augmentations de surfaces pèsent sur les cours...

    Défiscaliser par la ferraille, vient pour moi d'une fiscalité agricole qui n'est plus adaptée au contexte et aux problématiques actuelles. Quand je demande qu'en engage une réflexion sur un IS agricole (IS, mais en gardant exo plus values et mécanismes DPA, stocks à rotations lentes...), je me bat face à des moulins à vents.. Le principal est le syndicalisme agricole qui défend la transparence du GAEC dans la fiscalité BA... La réglementation agricole n'est pas favorable également aux sociétés agricoles, qui ont une holding comme associé (Aides, baux ruraux...) alors que le système de la holding permet de concerver les avantages liés au BA et bénéfier de l'IS

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par yoyo10 le Dim 12 Jan 2020, 14:34

    Chaource ou tu est n’est pas si mauvais que sa ma compagne a des terres entre les grange et Chaource et quand ta fait 40 qx en blé t’est heureux
    yoyo10
    yoyo10
    + Membre Accro +

    département : aube
    Messages : 154
    Date d'inscription : 22/12/2017
    Age : 29
    Localisation aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par JJ le Dim 12 Jan 2020, 18:41

    grabouille a écrit:
    kerfanch a écrit:
    Chaource a écrit:Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...
    tu es toujours à te plaindre ! pourtant dans des coins réputés ingrats beaucoup arrivent à vivre , je suis dans le finistère sud avec un parcellaire et qualité de terre très hétérogènes pourtant les rendements en blé de 10 t voir plus sont régulièrement atteints ! , en colza les 4 t aussi et j'en ai vu approché les 6 t ( plus exactement : 5.7 et 5.8 deux années de suite ) , en orge les 10 t , mais grain sec 9 t et pdt de 40 à 60 t
    @JJ  regarde ça ,des terres ingrates ..... fou2 fou2 fou2 fou2
    non mais les gars allez gratter des cailloux ,des G1 des VRAIS et vous verrez ce que sont des terres ingrates !!!!!
    j'ai eu l'occasion d'aller chez @ Ari 21 croyez moi il faut un moral d'acier pôur vivre de ce métier dans ces regions difficiles 
    en + de cela ils sont dans la zone rouge GA ,donc le colza est sans avenir .....

    Je me marre en lisant ce sujet.

    Pour recadrer les choses niveau rendement , je vais parler de mes rendements records
    Une fois j ai fait 83 qx de moyenne en blé en 2013
    Et une fois j ai fait 39 en colza en 2009
    Et mon record en OP c'est 62 en 2012.
    Je me suis installé sur 100 ha de scoop et 30 VA en société avec ma mère en 2007.
    Ça c'est pour la structure.

    Quand je lis les commentaires sur les reprises et tout le blabla, je me marre encore plus.

    Et pourtant je ai réussi a reprendre de la surface , a embaucher , a multiplier mon CA, je roule en Hilux , mon deuxième .
    Et sans vigne sans héritage sans patate, sans betterave.

    Juste en me sortant les doigts,

    JJ
    JJ
    + membre techno +

    Messages : 5934
    Date d'inscription : 13/02/2010
    Age : 47
    Localisation barrois 52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par PatogaZ le Dim 12 Jan 2020, 18:48

    moi je m écrase mollement je suis en region fertile mais je vois que demain avec la PAC>2020 et la diparition de 95% des phytos on sera en dead zone et surtout les jeunes qui font des installations a 2 millions d '€


    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)
    5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires - Page 2 Mini_210625IMG_31445 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires - Page 2 Mini_264780charles
    5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires - Page 2 Armada10
    5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires - Page 2 Armad310
    PatogaZ
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 89151
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 61
    Localisation au bout de la baie de Somme

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par JJ le Dim 12 Jan 2020, 18:53

    PatogaZ a écrit:moi je m écrase mollement je suis en region fertile mais je vois que demain avec la PAC>2020 et la diparition de 95% des phytos on sera en dead zone et surtout  les jeunes qui font des installations a 2 millions d '€

    Viens voir les gars qui avancent malgré le handicap des zones intermédiaires ( je déteste ce terme qui veut rien dire)

    Pour avancer il faut changer de point de vue, c'est ce que je fais quand je viens chez toi ou chez bidou pour le rdt,
    Chez Snif pour changer de point de vue sur la structure, ou chez ben21 pour le travail du sol.
    JJ
    JJ
    + membre techno +

    Messages : 5934
    Date d'inscription : 13/02/2010
    Age : 47
    Localisation barrois 52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par nonord le Dim 12 Jan 2020, 19:34

    dans toutes les régions y'a des gars qui ont eu du tout cuit et d'autres qui ont du se les sortir....
    nonord
    nonord
    + membre techno +

    Messages : 18926
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Localisation dunkerque est

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par clapas le Dim 12 Jan 2020, 19:38

    les gars des Zi, votre poste fongi sur op sa dit quoi sur c'est  15 dernières années? hausse baisse
    clapas
    clapas
    + membre techno +

    Messages : 378
    Date d'inscription : 03/12/2017
    Age : 24
    Localisation 48 plus proche de Millau que d'Ales

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Dim 12 Jan 2020, 19:47

    JJ a écrit:
    grabouille a écrit:
    kerfanch a écrit:
    Chaource a écrit:Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...
    tu es toujours à te plaindre ! pourtant dans des coins réputés ingrats beaucoup arrivent à vivre , je suis dans le finistère sud avec un parcellaire et qualité de terre très hétérogènes pourtant les rendements en blé de 10 t voir plus sont régulièrement atteints ! , en colza les 4 t aussi et j'en ai vu approché les 6 t ( plus exactement : 5.7 et 5.8 deux années de suite ) , en orge les 10 t , mais grain sec 9 t et pdt de 40 à 60 t
    @JJ  regarde ça ,des terres ingrates ..... fou2 fou2 fou2 fou2
    non mais les gars allez gratter des cailloux ,des G1 des VRAIS et vous verrez ce que sont des terres ingrates !!!!!
    j'ai eu l'occasion d'aller chez @ Ari 21 croyez moi il faut un moral d'acier pôur vivre de ce métier dans ces regions difficiles 
    en + de cela ils sont dans la zone rouge GA ,donc le colza est sans avenir .....

    Je me marre en lisant ce sujet.

    Pour recadrer les choses niveau rendement , je vais parler de mes rendements records
    Une fois j ai fait 83 qx de moyenne en blé en 2013
    Et une fois j ai fait 39 en colza en 2009
    Et mon record en OP c'est 62 en 2012.
    Je me suis installé sur 100 ha de scoop et 30 VA en société avec ma mère en 2007.
    Ça c'est pour la structure.

    Quand je lis les commentaires sur les reprises et tout le blabla, je me marre encore plus.

    Et pourtant je ai réussi a reprendre de la surface , a embaucher , a multiplier mon CA, je roule en Hilux , mon deuxième .
    Et sans vigne sans héritage sans patate, sans betterave.

    Juste en me sortant les doigts,

    oui mais avec un Hilux...  : rr : victoire

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par JJ le Dim 12 Jan 2020, 19:49

    clapas a écrit:les gars des Zi, votre poste fongi sur op sa dit quoi sur c'est  15 dernières années? hausse baisse

    Quel intérêt de connaître une budget fongi sur les 15 dernières années ???

    En 2019 le budget fongi OP c est 0€, pas de pression pas de tt. Du coup le budget est passé dans mes vacances. Very Happy
    JJ
    JJ
    + membre techno +

    Messages : 5934
    Date d'inscription : 13/02/2010
    Age : 47
    Localisation barrois 52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Dim 12 Jan 2020, 19:50

    clapas a écrit:les gars des Zi, votre poste fongi sur op sa dit quoi sur c'est  15 dernières années? hausse baisse
    parce que ca te pose un problème existentiel ?

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par farmer6060 le Dim 12 Jan 2020, 19:55

    JJ a écrit:
    grabouille a écrit:
    kerfanch a écrit:
    Chaource a écrit:Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...
    tu es toujours à te plaindre ! pourtant dans des coins réputés ingrats beaucoup arrivent à vivre , je suis dans le finistère sud avec un parcellaire et qualité de terre très hétérogènes pourtant les rendements en blé de 10 t voir plus sont régulièrement atteints ! , en colza les 4 t aussi et j'en ai vu approché les 6 t ( plus exactement : 5.7 et 5.8 deux années de suite ) , en orge les 10 t , mais grain sec 9 t et pdt de 40 à 60 t
    @JJ  regarde ça ,des terres ingrates ..... fou2 fou2 fou2 fou2
    non mais les gars allez gratter des cailloux ,des G1 des VRAIS et vous verrez ce que sont des terres ingrates !!!!!
    j'ai eu l'occasion d'aller chez @ Ari 21 croyez moi il faut un moral d'acier pôur vivre de ce métier dans ces regions difficiles 
    en + de cela ils sont dans la zone rouge GA ,donc le colza est sans avenir .....

    Je me marre en lisant ce sujet.

    Pour recadrer les choses niveau rendement , je vais parler de mes rendements records
    Une fois j ai fait 83 qx de moyenne en blé en 2013
    Et une fois j ai fait 39 en colza en 2009
    Et mon record en OP c'est 62 en 2012.
    Je me suis installé sur 100 ha de scoop et 30 VA en société avec ma mère en 2007.
    Ça c'est pour la structure.

    Quand je lis les commentaires sur les reprises et tout le blabla, je me marre encore plus.

    Et pourtant je ai réussi a reprendre de la surface , a embaucher , a multiplier mon CA, je roule en Hilux , mon deuxième .
    Et sans vigne sans héritage sans patate, sans betterave.

    Juste en me sortant les doigts,

    Rajoute sans reprise à 10k€ et sans foncier à 15k€....
    farmer6060
    farmer6060
    + membre techno +

    Messages : 5334
    Date d'inscription : 23/09/2009
    Age : 38
    Localisation FR27140

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par JJ le Dim 12 Jan 2020, 20:04

    Encore un qui comprend rien.
    JJ
    JJ
    + membre techno +

    Messages : 5934
    Date d'inscription : 13/02/2010
    Age : 47
    Localisation barrois 52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par JJ le Dim 12 Jan 2020, 20:05

    Tu crois que les grosses structures du 52 m ont laissé prendre des terres pour mes beaux yeux ?????
    JJ
    JJ
    + membre techno +

    Messages : 5934
    Date d'inscription : 13/02/2010
    Age : 47
    Localisation barrois 52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Dim 12 Jan 2020, 20:06

    JJ a écrit:Tu crois que les grosses structures du 52 m ont laissé prendre des terres pour mes beaux yeux ?????
    parce que tu as sorti le portefeuille 

    tous n'ont pas la chance d'avoir un modèle  bien garni comme le tien

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par farmer6060 le Dim 12 Jan 2020, 20:09

    JJ a écrit:Encore un qui comprend rien.
    T’expliqueras ça à ma sœur....
    farmer6060
    farmer6060
    + membre techno +

    Messages : 5334
    Date d'inscription : 23/09/2009
    Age : 38
    Localisation FR27140

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Dim 12 Jan 2020, 20:11

    Ds le 52 la spécialité c'est de prendre tout le monde de haut... y a que eux qui reussisent et qu se pavanent de rouler en...  hilux ...: ha

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par JJ le Dim 12 Jan 2020, 20:21

    farmer6060 a écrit:
    JJ a écrit:Encore un qui comprend rien.
    T’expliqueras ça à ma sœur....

    Avec ma sœur, on fesait de la paille en petit ballot l été pour payer nos études.

    Et toi qu as tu partagé avec ta sœur ????

    Les 3 CCC 77 77 77 77 77





    JJ
    JJ
    + membre techno +

    Messages : 5934
    Date d'inscription : 13/02/2010
    Age : 47
    Localisation barrois 52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum