AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Statistiques
Nous avons 4489 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Damien.271

Nos membres ont posté un total de 2799427 messages dans 80571 sujets
couverts 07 2020

larecolte
Guilbart

matériel et équipement agriculture
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Adieu mes amis
    AgrimarneIvanquoiMassey8210Camomille
    Le Deal du moment : -40%
    -40% sur la barre de son Yamaha YAS-108
    Voir le deal
    179.99 €
    Le Deal du moment : -45%
    Baskets Nike Air Max Tailwind IV à 94€ au ...
    Voir le deal
    94 €

    5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

    Aller en bas

    default 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Ven 10 Jan 2020, 19:23

    Qui a déjà pris connaissance de l'étude "5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires" ?
     

    Il s’agit d’une étude qui met en lumière les difficultés rencontrées dans les zones intermédiaires du nord de la Bourgogne, et propose plusieurs scénarios à l’horizon 2030.
     

    J’aimerais me procurer cette étude.
     

    Merci

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Ven 10 Jan 2020, 20:19

    Chaource a écrit:
    Qui a déjà pris connaissance de l'étude "5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires" ?
     

    Il s’agit d’une étude qui met en lumière les difficultés rencontrées dans les zones intermédiaires du nord de la Bourgogne, et propose plusieurs scénarios à l’horizon 2030.
     

    J’aimerais me procurer cette étude.
     

    Merci
    ben tu lis la france qui bricole c'est résumé 

    ils ont simplement oublié un scénario : tous les agriculteurs pendus en 2030 ...

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Ven 10 Jan 2020, 20:21

    Chaource a écrit:
    Qui a déjà pris connaissance de l'étude "5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires" ?
     

    Il s’agit d’une étude qui met en lumière les difficultés rencontrées dans les zones intermédiaires du nord de la Bourgogne, et propose plusieurs scénarios à l’horizon 2030.
     

    J’aimerais me procurer cette étude.
     

    Merci
    je sais pas si c'est le mot...

    je dirais plutot prédiction, ou fantasme, de Mme soleil et Paco rabane

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Ven 10 Jan 2020, 20:24

    New CR a écrit:
    Chaource a écrit:
    Qui a déjà pris connaissance de l'étude "5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires" ?
     

    Il s’agit d’une étude qui met en lumière les difficultés rencontrées dans les zones intermédiaires du nord de la Bourgogne, et propose plusieurs scénarios à l’horizon 2030.
     

    J’aimerais me procurer cette étude.
     

    Merci
    ben tu lis la france qui bricole c'est résumé 

    ils ont simplement oublié un scénario : tous les agriculteurs pendus en 2030 ...
    Je suis abonné mais m'arrive pas à avoir l'article. Si tu peux le télécharger ou l'obtenir peux-tu me l'envoyer en massage perso? Ou l'inclure sur ce post? Merci

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Ven 10 Jan 2020, 20:34

    Chaource a écrit:
    New CR a écrit:
    Chaource a écrit:
    Qui a déjà pris connaissance de l'étude "5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires" ?
     

    Il s’agit d’une étude qui met en lumière les difficultés rencontrées dans les zones intermédiaires du nord de la Bourgogne, et propose plusieurs scénarios à l’horizon 2030.
     

    J’aimerais me procurer cette étude.
     

    Merci
    ben tu lis la france qui bricole c'est résumé 

    ils ont simplement oublié un scénario : tous les agriculteurs pendus en 2030 ...
    Je suis abonné mais m'arrive pas à avoir l'article. Si tu peux le télécharger ou l'obtenir peux-tu me l'envoyer en massage perso? Ou l'inclure sur ce post? Merci
    ok mais tu sais tu apprendra pas grd chose ....  : rr

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Ven 10 Jan 2020, 20:35

    [size=25]À la fin de 2019, le centre d’études et de prospective du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a présenté une étude qui met en lumière les difficultés rencontrées dans la zone « intermédiaire » du nord de la Bourgogne. Le document propose aussi différents scénarios à l’horizon de 2030 pour l’évolution du modèle agricole.

    [/size]
    Pointer les faiblesses du modèle agricole de la zone « intermédiaire » du nord de la Bourgogne et proposer des solutions aux difficultés, c’est l’objectif d’une étude menée par Maëlle Drouillat (ACTeon Environnement), Yannick Arama (consultant), Nicole Chevillard (AgroSup Dijon), Florent Viprey (Draaf Bourgogne-Franche-Comté), Mickaël Hugonnet (Centre d’études et de prospective). Cette étude a été présentée par le centre d’études et de prospective du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et commandée par la Draaf Bourgogne-Franche-Comté.

    Les difficultés économiques menacent la pérennité des exploitations et le tissu social


    Cette dernière a ordonné la tenue de cette étude après avoir constaté que le modèle agricole de production de céréales et de colza destinés à l’exportation, qui a porté l’économie agricole de la zone pendant une trentaine d’années, était désormais confronté à de sérieuses difficultés économiques. Elles menacent non seulement la pérennité des exploitations mais également le tissu social associé (voir l’encadré).

    Au-delà de l’identification de ces faiblesses, le document livre les conclusions d’un travail prospectif mené avec les acteurs concernés dans le territoire : agriculteurs, élus, instituts techniques, syndicats des eaux associations…

    > Lire aussi : Grandes cultures : les zones intermédiaires doivent revoir leurs modèles de production (19/06/2019)

    5 scénarios ont ainsi été élaborés, afin d’ouvrir la réflexion sur la diversité des futurs que les changements à l’œuvre et les tendances permettent d’imaginer.
    [list=grostitres]
    [*]

    « Un agri-industriel dans une économie mondialisée »

    Dans cette projection, les exploitations de grandes cultures se heurtent à une volatilité accrue des prix. Les aides publiques à l’agriculture se tarissent. Pour conserver leur compétitivité, les agriculteurs réalisent des économies d’échelle : on parle désormais « de sites agricoles » qui font en moyenne 1 000 hectares. Au début de 2020, les leviers activés pour augmenter la rentabilité sont : un recours accru aux entreprises de travaux agricoles, l’optimisation de l’usage des intrants, le recours à une main-d’œuvre à bon marché, souvent indépendant et payée à la tâche, mais aussi l’utilisation de plateformes web, etc. Les sites agricoles contractualisent une partie de leur production avec des agro-industriels et stockent l’autre partie pour la vendre lorsque les cours mondiaux sont favorables. Dans les « fonds de vallées », les polyculteurs-éleveurs voient leurs marges de manœuvre augmenter grâce à la contractualisation avec les grandes surfaces de territoires. Ces dernières veulent développer l’offre de produits locaux. Elles investissent dans des outils de transformation et de conditionnement dans le territoire. Toutefois, la situation finit par se dégrader pour les agriculteurs car les grandes surfaces continuent de rechercher des approvisionnements à bas coût. En 2030, le constat est morose : le nombre d’emplois a diminué, la population est vieillissante, la déprise géographique s’engage, la rentabilité des exploitations est précaireet leur nombre a été divisé par trois. Toutefois, la surface agricole cultivée se maintient.
    [*]

    « Un agri-diversifié avec valorisation des produits en circuits courts »

    Dans ce scénario, pour faire face au marché des céréales qui reste volatil, le monde agricole s’oriente vers la valorisation sur des circuits courts et sur le marché intérieur. Des aides publiques favorisent ce virage. Ce système bénéficie aux polyculteurs-éleveurs (même les céréaliers se diversifient : en 2030, il reste très peu d’exploitations spécialisées). Ils sont de plus en plus nombreux à se doter, au début des années 2020, d’ateliers de transformation et de conditionnement. Ils valorisent leurs productions en local, auprès des habitants, des citadins voisins mais aussi de la restauration collective. En raison d’avancées législatives, cette dernière se voit obliger d’augmenter la part de produits locaux dans ses menus. Pour accompagner ce mouvement, qui connaît des débuts difficiles, les collectivités financent des infrastructures logistiques. Le développement des circuits courts accroît les besoins agricoles en main-d’œuvre de la région. Le territoire se redynamise aussi grâce au développement du tourisme porté par la création du parc national des forêts de Champagne-Bourgogne et la reconnaissance de Dijon comme capitale de la gastronomie. Toutefois, dans ce scénario, la dynamique ne permet pas de compenser la baisse du nombre d’exploitations de la région, plus de la moitié d’entre elles disparaissent à l’horizon de 2030 et 25 % de la surface agricole est abandonnée.
    [*]

    « Un agri-energéticien, producteur d’énergie »

    Les tensions internationales s’amplifient et l’accès aux énergies fossiles devient difficile et onéreux. Pour pallier ces difficultés, agriculteurs et collectivités des zones intermédiaires accueillent une « zone de production énergétique verte », afin de diversifier les revenus agricoles. Une initiative qui rencontre un écho positif auprès de l’État, des investisseurs et des citoyens. Les installations de panneaux solaires sur les hangars agricoles se multiplient. Des projets collectifs de production d’énergie solaire et éolienne émergent. Pour porter ces projets, des « sociétés d’économie mixte », impliquant agriculteurs, citoyens et collectivités, se créent. Les agriculteurs mettent à disposition leurs plus mauvaises terres pour implanter éoliennes et panneaux solaires. De leur côté, les polyculteurs-éleveurs forment des groupes de 5 à 10 exploitations pour développer des méthaniseurs collectifs. Des coopératives développent de gros méthaniseurs à base de cultures intermédiaires de plusieurs centaines d’exploitations. Les infrastructures de transport énergétique se sont développées grâce à des schémas décidés entre l’État et la Région, dès 2020. Les élus locaux œuvrent pour garantir des tarifs bonifiés pour le rachat de l’énergie agricole. À l’horizon de 2030, le nombre d’exploitations a diminué mais celles qui restent sont viables économiquement. Les nouvelles activités renforcent l’attractivité de la région et attirent une population plus jeune.
    [*]

    « Des agri-entrepreneurs, opportunistes sur leur territoire »

    Dans ce scénario, les marchés mondiaux posent encore un problème et ne permettent pas une rémunération satisfaisante des agriculteurs de la zone. Bon nombre d’entre eux stoppent leur activité. Certains, attachés à l’agriculture, maintiennent leur exploitation mais deviennent pluriactifs. Ainsi, ils peuvent par exemple produire de l’énergie « verte », rendre des services environnementaux (stockage du carbone, préservation de la qualité de l’eau, entretien des paysages, etc.) aux collectivités qui sont demandeuses de ces services. Certains se tournent aussi vers le tourisme. La mise en place du parc national des forêts de Champagne-Bourgogne permet à la Région de développer son offre touristique et certains exploitants mettent en place un gîte à la ferme. Les agriculteurs éprouvent parfois des difficultés à équilibrer toutes ces activités. Certains décident donc d’abandonner l’activité agricole au profit des autres. Cependant, la dynamique de diversification permet de maintenir, en 2030, la taille moyenne des exploitations. Les services sont aussi maintenus grâce au développement du tourisme. Mais ils sont concentrés dans les communautés de communes. Certaines communes sont d’ailleurs obligées de fusionner pour être en capacité d’investir dans des projets clés (tourisme, infrastructures, etc.).

    [*]

    « Des agri-toriaux, créateurs et promoteurs d’une marque territoriale »

    Afin de pallier les difficultés auxquelles font face les exploitations de grandes cultures de la région, les acteurs économiques du territoire développent une marque territoriale. Cette dernière permet à la production locale de s’affranchir des cours mondiaux volatils. La marque, qui se nomme « Source de la Seine », a pour cible la population parisienne. Elle est demandeuse de produits respectueux de l’environnement et de relative proximité, mais ses besoins ne sont pas satisfaits par l’agriculture du Bassin parisien. La marque se structure d’abord autour de farines de qualité, affectées à la production de pains et de viennoiseries. Elle s’ouvrira en 2025 à d’autres productions, notamment le maraîchage et l’élevage. Les exploitations sont labellisées « haute valeur environnementale » (HVE) et respectent un cahier des charges évolutif. La marque prend de l’ampleur et, à l’horizon de 2025, ce sont environ 300 céréaliers, exploitants 20 % de la surface agricole de la région, qui sont impliqués. En 2030, les acteurs sont satisfaits de la marque qui est désormais gérée par un syndicat interprofessionnel. Il s’assure du respect des règles du jeu par tous les professionnels et veille à rester à la pointe des attentes environnementales et sociétales.
    [/list]

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Ven 10 Jan 2020, 20:43

    Merci.

    Mais pour le scénario numéro 1 : Le nombre de fermes de plus de 1 000 ha est déjà important dans le Chatillonnais, avec je pense une moyenne des exploitation proche de 300 ha. 

    Les charges d'appro sont déjà hyper réduites. Et les charges de méca comprimées par les économies d'échelles avec la surface.

    Comment faire pour remplacer le colza, devenu impossible à produire?

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Ven 10 Jan 2020, 20:55

    Chaource a écrit:Merci.

    Mais pour le scénario numéro 1 : Le nombre de fermes de plus de 1 000 ha est déjà important dans le Chatillonnais, avec je pense une moyenne des exploitation proche de 300 ha. 

    Les charges d'appro sont déjà hyper réduites. Et les charges de méca comprimées par les économies d'échelles avec la surface.

    Comment faire pour remplacer le colza, devenu impossible à produire?
    ds le 52 les fermes sont a 2000ha ...: rr

    refaire de l'herbe et de l'elevage ... les queues des vaches écraseront les altises et les meligethes 

    : rr

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Ven 10 Jan 2020, 21:17

    New CR a écrit:
    Chaource a écrit:Merci.

    Mais pour le scénario numéro 1 : Le nombre de fermes de plus de 1 000 ha est déjà important dans le Chatillonnais, avec je pense une moyenne des exploitation proche de 300 ha. 

    Les charges d'appro sont déjà hyper réduites. Et les charges de méca comprimées par les économies d'échelles avec la surface.

    Comment faire pour remplacer le colza, devenu impossible à produire?
    ds le 52 les fermes sont a 2000ha ...: rr

    refaire de l'herbe et de l'elevage ... les queues des vaches écraseront les altises et les meligethes 

    : rr
    Faire des vaches, c'est une chose. Après il vaut valoriser le lait ou la viande, c'en est une autre... Surtout avec le véganisme. Quoi qu'on voit de plus en plus d'éleveurs qui se débarrassent des vaches, et vendent l'herbe sur pied aux méthaniseurs. 

    J'ai été conseiller agricole 7 ans dans ce département : Je le connais bien. En 2011 quand je suis parti, l'élevage se portait mal, je ne pense pas que la situation se soit améliorée (Quand j'ai commencé a y travailler les fermes de 200 000 Litres arrêtaient le lait, quand je suis parti c'était le tour de celle de 1 millions de litres d'arrêter)

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par escrito17 le Ven 10 Jan 2020, 21:20

    sacré bilan... : rr
    escrito17
    escrito17
    + membre techno +

    département : 17
    Messages : 14092
    Date d'inscription : 13/11/2011
    Age : 53
    Localisation charente maritime 17

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par RP61 le Ven 10 Jan 2020, 21:20

    Chaource a écrit:Et les charges de méca comprimées par les économies d'échelles avec la surface.

    Mouais... Permet moi d'en douter 76
    RP61
    RP61
    + membre techno +

    Messages : 2313
    Date d'inscription : 04/01/2013
    Age : 26
    Localisation 61

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Ven 10 Jan 2020, 21:25

    Autres pistes : 
    - Agro-energéticiens : quand il n'y a pas de réseau GRT Gaz à proximité, ni de possibilité de valoriser la chaleur, ça réduit les possibilités. Et il faut avoir le cash pour autofinancer 10 % d'un projet à 5 Millions d'Euros. Et pour le photovoltaïque : La vente du courent paye juste l'annuité des panneaux et du raccordement, mais pas le bâtiment, alors comment en vivre?
    - Circuits courts : OK les premiers maraichers ou vente directe y arrivent, mais si tout le mode le fait?
    - Le tourisme : Même s'il y a des choses à visiter, c'est plus une activité saisonnière.
    - Agri-toriaux : Filières de qualité : Pourquoi pas. Mais sur la plus value l'OS ou la coop en prennent 80 % et le producteur 20 %. quand au label rouge, la plus value ne couvre pas les charges.

    Malheureusement, l'avenir est la disparition des exploitation et l'agrandissement de ceux qui restent : Solution économique pour l'Etat : Moins d'argent à distribuer aux agriculteurs

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Ven 10 Jan 2020, 21:34

    Chaource a écrit:
    New CR a écrit:
    Chaource a écrit:Merci.

    Mais pour le scénario numéro 1 : Le nombre de fermes de plus de 1 000 ha est déjà important dans le Chatillonnais, avec je pense une moyenne des exploitation proche de 300 ha. 

    Les charges d'appro sont déjà hyper réduites. Et les charges de méca comprimées par les économies d'échelles avec la surface.

    Comment faire pour remplacer le colza, devenu impossible à produire?
    ds le 52 les fermes sont a 2000ha ...: rr

    refaire de l'herbe et de l'elevage ... les queues des vaches écraseront les altises et les meligethes 

    : rr
    Faire des vaches, c'est une chose. Après il vaut valoriser le lait ou la viande, c'en est une autre... Surtout avec le véganisme. Quoi qu'on voit de plus en plus d'éleveurs qui se débarrassent des vaches, et vendent l'herbe sur pied aux méthaniseurs. 

    J'ai été conseiller agricole 7 ans dans ce département : Je le connais bien. En 2011 quand je suis parti, l'élevage se portait mal, je ne pense pas que la situation se soit améliorée (Quand j'ai commencé a y travailler les fermes de 200 000 Litres arrêtaient le lait, quand je suis parti c'était le tour de celle de 1 millions de litres d'arrêter)

    et la bouffe pour chats et chiens... fo bien de la viande... le mien il mange pas de légume :réfléchi

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par oli le Ven 10 Jan 2020, 21:35

    Chaource a écrit:Autres pistes : 
    - Agro-energéticiens : quand il n'y a pas de réseau GRT Gaz à proximité, ni de possibilité de valoriser la chaleur, ça réduit les possibilités. Et il faut avoir le cash pour autofinancer 10 % d'un projet à 5 Millions d'Euros. Et pour le photovoltaïque : La vente du courent paye juste l'annuité des panneaux et du raccordement, mais pas le bâtiment, alors comment en vivre?
    - Circuits courts : OK les premiers maraichers ou vente directe y arrivent, mais si tout le mode le fait?
    - Le tourisme : Même s'il y a des choses à visiter, c'est plus une activité saisonnière.
    - Agri-toriaux : Filières de qualité : Pourquoi pas. Mais sur la plus value l'OS ou la coop en prennent 80 % et le producteur 20 %. quand au label rouge, la plus value ne couvre pas les charges.

    Malheureusement, l'avenir est la disparition des exploitation et l'agrandissement de ceux qui restent : Solution économique pour l'Etat : Moins d'argent à distribuer aux agriculteurs

    autre piste: en friche comme la sologne
    oli
    oli
    + membre techno +

    Messages : 8607
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Age : 106
    Localisation désert de l'ouest 45

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par le belge le Ven 10 Jan 2020, 21:43

    oli a écrit:
    Chaource a écrit:Autres pistes : 
    - Agro-energéticiens : quand il n'y a pas de réseau GRT Gaz à proximité, ni de possibilité de valoriser la chaleur, ça réduit les possibilités. Et il faut avoir le cash pour autofinancer 10 % d'un projet à 5 Millions d'Euros. Et pour le photovoltaïque : La vente du courent paye juste l'annuité des panneaux et du raccordement, mais pas le bâtiment, alors comment en vivre?
    - Circuits courts : OK les premiers maraichers ou vente directe y arrivent, mais si tout le mode le fait?
    - Le tourisme : Même s'il y a des choses à visiter, c'est plus une activité saisonnière.
    - Agri-toriaux : Filières de qualité : Pourquoi pas. Mais sur la plus value l'OS ou la coop en prennent 80 % et le producteur 20 %. quand au label rouge, la plus value ne couvre pas les charges.

    Malheureusement, l'avenir est la disparition des exploitation et l'agrandissement de ceux qui restent : Solution économique pour l'Etat : Moins d'argent à distribuer aux agriculteurs

    autre piste: en friche comme la sologne
    Et faire des grands domaines de chasse 63 63

    le belge
    + membre techno +

    Messages : 3855
    Date d'inscription : 24/05/2015
    Age : 59
    Localisation marne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par lapin désenchanté le Ven 10 Jan 2020, 21:45

    Vu comme les chasseurs se font agresser je ne sais pas si ce sport à de l'avenir encore bien longtemps
    lapin désenchanté
    lapin désenchanté
    + membre techno +

    Messages : 3780
    Date d'inscription : 05/02/2015
    Age : 54
    Localisation Outre-tombe

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Ven 10 Jan 2020, 21:54

    le belge a écrit:
    oli a écrit:
    Chaource a écrit:Autres pistes : 
    - Agro-energéticiens : quand il n'y a pas de réseau GRT Gaz à proximité, ni de possibilité de valoriser la chaleur, ça réduit les possibilités. Et il faut avoir le cash pour autofinancer 10 % d'un projet à 5 Millions d'Euros. Et pour le photovoltaïque : La vente du courent paye juste l'annuité des panneaux et du raccordement, mais pas le bâtiment, alors comment en vivre?
    - Circuits courts : OK les premiers maraichers ou vente directe y arrivent, mais si tout le mode le fait?
    - Le tourisme : Même s'il y a des choses à visiter, c'est plus une activité saisonnière.
    - Agri-toriaux : Filières de qualité : Pourquoi pas. Mais sur la plus value l'OS ou la coop en prennent 80 % et le producteur 20 %. quand au label rouge, la plus value ne couvre pas les charges.

    Malheureusement, l'avenir est la disparition des exploitation et l'agrandissement de ceux qui restent : Solution économique pour l'Etat : Moins d'argent à distribuer aux agriculteurs

    autre piste: en friche comme la sologne
    Et faire des grands domaines de chasse 63 :63:I
    Les dégâts de sangliers y sont déjà importants... Sauf que sans cultures, les sociétés de chasse devront agrenner encore plus

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par oli le Ven 10 Jan 2020, 21:55

    lapin désenchanté a écrit:Vu comme les chasseurs se font agresser je ne sais pas si ce sport à de l'avenir encore bien longtemps

    et pourtant les prix d'une propriété en sologne ne baissent pas
    oli
    oli
    + membre techno +

    Messages : 8607
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Age : 106
    Localisation désert de l'ouest 45

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par oli le Ven 10 Jan 2020, 21:55

    le belge a écrit:
    oli a écrit:
    Chaource a écrit:Autres pistes : 
    - Agro-energéticiens : quand il n'y a pas de réseau GRT Gaz à proximité, ni de possibilité de valoriser la chaleur, ça réduit les possibilités. Et il faut avoir le cash pour autofinancer 10 % d'un projet à 5 Millions d'Euros. Et pour le photovoltaïque : La vente du courent paye juste l'annuité des panneaux et du raccordement, mais pas le bâtiment, alors comment en vivre?
    - Circuits courts : OK les premiers maraichers ou vente directe y arrivent, mais si tout le mode le fait?
    - Le tourisme : Même s'il y a des choses à visiter, c'est plus une activité saisonnière.
    - Agri-toriaux : Filières de qualité : Pourquoi pas. Mais sur la plus value l'OS ou la coop en prennent 80 % et le producteur 20 %. quand au label rouge, la plus value ne couvre pas les charges.

    Malheureusement, l'avenir est la disparition des exploitation et l'agrandissement de ceux qui restent : Solution économique pour l'Etat : Moins d'argent à distribuer aux agriculteurs

    autre piste: en friche comme la sologne
    Et faire des grands domaines de chasse 63 63

    oui
    oli
    oli
    + membre techno +

    Messages : 8607
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Age : 106
    Localisation désert de l'ouest 45

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Ven 10 Jan 2020, 21:56

    New CR a écrit:
    Chaource a écrit:
    New CR a écrit:
    Chaource a écrit:Merci.

    Mais pour le scénario numéro 1 : Le nombre de fermes de plus de 1 000 ha est déjà important dans le Chatillonnais, avec je pense une moyenne des exploitation proche de 300 ha. 

    Les charges d'appro sont déjà hyper réduites. Et les charges de méca comprimées par les économies d'échelles avec la surface.

    Comment faire pour remplacer le colza, devenu impossible à produire?
    ds le 52 les fermes sont a 2000ha ...: rr

    refaire de l'herbe et de l'elevage ... les queues des vaches écraseront les altises et les meligethes 

    : rr
    Faire des vaches, c'est une chose. Après il vaut valoriser le lait ou la viande, c'en est une autre... Surtout avec le véganisme. Quoi qu'on voit de plus en plus d'éleveurs qui se débarrassent des vaches, et vendent l'herbe sur pied aux méthaniseurs. 

    J'ai été conseiller agricole 7 ans dans ce département : Je le connais bien. En 2011 quand je suis parti, l'élevage se portait mal, je ne pense pas que la situation se soit améliorée (Quand j'ai commencé a y travailler les fermes de 200 000 Litres arrêtaient le lait, quand je suis parti c'était le tour de celle de 1 millions de litres d'arrêter)

    et la bouffe pour chats et chiens... fo bien de la viande... le mien il mange pas de légume :réfléchi
    Croyez vous que les vrai Végan acceptent que l'on tu des animaux pour nourrir leurs toutous?
    La loi va bientôt obliger à rendre les chiens et chats Vegan... Déjà pour taxer amender ceux qui donnent de la viande à leurs animaux de compagnie.

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Ven 10 Jan 2020, 22:01

    Chaource a écrit:
    New CR a écrit:
    Chaource a écrit:
    New CR a écrit:
    Chaource a écrit:Merci.

    Mais pour le scénario numéro 1 : Le nombre de fermes de plus de 1 000 ha est déjà important dans le Chatillonnais, avec je pense une moyenne des exploitation proche de 300 ha. 

    Les charges d'appro sont déjà hyper réduites. Et les charges de méca comprimées par les économies d'échelles avec la surface.

    Comment faire pour remplacer le colza, devenu impossible à produire?
    ds le 52 les fermes sont a 2000ha ...: rr

    refaire de l'herbe et de l'elevage ... les queues des vaches écraseront les altises et les meligethes 

    : rr
    Faire des vaches, c'est une chose. Après il vaut valoriser le lait ou la viande, c'en est une autre... Surtout avec le véganisme. Quoi qu'on voit de plus en plus d'éleveurs qui se débarrassent des vaches, et vendent l'herbe sur pied aux méthaniseurs. 

    J'ai été conseiller agricole 7 ans dans ce département : Je le connais bien. En 2011 quand je suis parti, l'élevage se portait mal, je ne pense pas que la situation se soit améliorée (Quand j'ai commencé a y travailler les fermes de 200 000 Litres arrêtaient le lait, quand je suis parti c'était le tour de celle de 1 millions de litres d'arrêter)

    et la bouffe pour chats et chiens... fo bien de la viande... le mien il mange pas de légume :réfléchi
    Croyez vous que les vrai Végan acceptent que l'on tu des animaux pour nourrir leurs toutous?
    La loi va bientôt obliger à rendre les chiens et chats Vegan... Déjà pour taxer amender ceux qui donnent de la viande à leurs animaux de compagnie.
    et ben si elle arrive aussi a faire boire un âne qui n'a pas soif...

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par bibi43 le Ven 10 Jan 2020, 22:23

    aucune des 5 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires 556920499
    bibi43
    bibi43
    + membre techno +

    Messages : 10582
    Date d'inscription : 30/05/2011
    Age : 48
    Localisation haute loire

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Ven 10 Jan 2020, 22:27

    bibi43 a écrit:aucune des 5 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires 556920499
    on transformera nos étables en bordel ,


    les cornadis serviront pour les plus carnes d'entre elles...

    Les boumatic serviront a ...

    on peut tous avoir une vision des choses...: rr

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par bibi43 le Ven 10 Jan 2020, 22:33

    New CR a écrit:
    bibi43 a écrit:aucune des 5 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires 556920499
    on transformera nos étables en bordel ,


    les cornadis serviront pour les plus carnes d'entre elles...

    Les boumatic serviront a ...

    on peut tous avoir une vision des choses...: rr
    oui du bouche a "oreille" : rr
    bibi43
    bibi43
    + membre techno +

    Messages : 10582
    Date d'inscription : 30/05/2011
    Age : 48
    Localisation haute loire

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Sam 11 Jan 2020, 08:22

    Peu de solutions ! En même temps, dans vos régions prospères, avant la misère n'arrive...

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par dgé le Sam 11 Jan 2020, 08:56

    bibi43 a écrit:aucune des 5 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires 556920499
    moi aussi : victoire
    dgé
    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 34076
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Invité le Sam 11 Jan 2020, 09:55

    oli a écrit:
    lapin désenchanté a écrit:Vu comme les chasseurs se font agresser je ne sais pas si ce sport à de l'avenir encore bien longtemps

    et pourtant les prix d'une propriété en sologne ne baissent pas

    bouygues en a trois toutes clôturées : victoire

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Sparthakus le Sam 11 Jan 2020, 10:04

    102 eme d infanterie a écrit:
    oli a écrit:
    lapin désenchanté a écrit:Vu comme les chasseurs se font agresser je ne sais pas si ce sport à de l'avenir encore bien longtemps

    et pourtant les prix d'une propriété en sologne ne baissent pas

    bouygues en a trois toutes clôturées : victoire
    oui et ça canarde pas loin de la fabrication des missiles...

    Sparthakus
    + membre techno +

    Messages : 11321
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Age : 59
    Localisation le pays des fossoyeurs de l'agriculture

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par seguim le Sam 11 Jan 2020, 10:14

    Spoiler:
    Chaource
    New CR a écrit:
    Chaource a écrit:Merci.

    Mais pour le scénario numéro 1 : Le nombre de fermes de plus de 1 000 ha est déjà important dans le Chatillonnais, avec je pense une moyenne des exploitation proche de 300 ha. 

    Les charges d'appro sont déjà hyper réduites. Et les charges de méca comprimées par les économies d'échelles avec la surface.

    Comment faire pour remplacer le colza, devenu impossible à produire?
    ds le 52 les fermes sont a 2000ha ...: rr

    refaire de l'herbe et de l'elevage ... les queues des vaches écraseront les altises et les meligethes 

    : rr
    Faire des vaches, c'est une chose. Après il vaut valoriser le lait ou la viande, c'en est une autre... Surtout avec le véganisme. Quoi qu'on voit de plus en plus d'éleveurs qui se débarrassent des vaches, et vendent l'herbe sur pied aux méthaniseurs. 

    J'ai été conseiller agricole 7 ans dans ce département : Je le connais bien. En 2011 quand je suis parti, l'élevage se portait mal, je ne pense pas que la situation se soit améliorée (Quand j'ai commencé a y travailler les fermes de 200 000 Litres arrêtaient le lait, quand je suis parti c'était le tour de celle de 1 millions de litres d'arrêter)

    escrito17 a écrit:sacré bilan... : rr
    bien vu 77
    seguim
    seguim
    + membre techno +

    Messages : 9834
    Date d'inscription : 04/01/2011
    Age : 51
    Localisation entre la boulette d'avesnes et le maroilles

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par oli le Sam 11 Jan 2020, 11:37

    seguim a écrit:
    Spoiler:
    Chaource
    New CR a écrit:
    Chaource a écrit:Merci.

    Mais pour le scénario numéro 1 : Le nombre de fermes de plus de 1 000 ha est déjà important dans le Chatillonnais, avec je pense une moyenne des exploitation proche de 300 ha. 

    Les charges d'appro sont déjà hyper réduites. Et les charges de méca comprimées par les économies d'échelles avec la surface.

    Comment faire pour remplacer le colza, devenu impossible à produire?
    ds le 52 les fermes sont a 2000ha ...: rr

    refaire de l'herbe et de l'elevage ... les queues des vaches écraseront les altises et les meligethes 

    : rr
    Faire des vaches, c'est une chose. Après il vaut valoriser le lait ou la viande, c'en est une autre... Surtout avec le véganisme. Quoi qu'on voit de plus en plus d'éleveurs qui se débarrassent des vaches, et vendent l'herbe sur pied aux méthaniseurs. 

    J'ai été conseiller agricole 7 ans dans ce département : Je le connais bien. En 2011 quand je suis parti, l'élevage se portait mal, je ne pense pas que la situation se soit améliorée (Quand j'ai commencé a y travailler les fermes de 200 000 Litres arrêtaient le lait, quand je suis parti c'était le tour de celle de 1 millions de litres d'arrêter)

    escrito17 a écrit:sacré bilan... : rr
    bien vu 77
    77 77 : ha : ha
    oli
    oli
    + membre techno +

    Messages : 8607
    Date d'inscription : 12/09/2009
    Age : 106
    Localisation désert de l'ouest 45

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Olivdu45 le Sam 11 Jan 2020, 12:38

    Sparthakus a écrit:
    102 eme d infanterie a écrit:
    oli a écrit:
    lapin désenchanté a écrit:Vu comme les chasseurs se font agresser je ne sais pas si ce sport à de l'avenir encore bien longtemps

    et pourtant les prix d'une propriété en sologne ne baissent pas

    bouygues en a trois toutes clôturées : victoire
    oui et ça canarde pas loin de la fabrication des missiles...
    Je pense que tu parles de celle située à la Ferté?
    Quand j'étais gamin, Mittérand venait souvent dans celle-là le weekend, à l'époque elle appartenait à Pelat, un grand ami à lui. On voyait deux hélicos passés le vendredi ou le samedi et repartir le dimanche en soirée.
    Bon après il y a eu les "affaires": Péchiney, Bérégovoy... et Mittérand venait beaucoup moins.
    Quant à la chasse, ils ne marchaient pas beaucoup dans l'herbe pour suivre le gibier...
    Aujourd'hui en sologne, il y a de plus en plus de pensions de chevaux, dire que c'est bien rentable :réfléchi
    Olivdu45
    Olivdu45
    + membre techno +

    Messages : 689
    Date d'inscription : 08/09/2018
    Age : 42
    Localisation A côté d'Orléans

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par JJ le Sam 11 Jan 2020, 15:21

    Chaource a écrit:
    Qui a déjà pris connaissance de l'étude "5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires" ?
     

    Il s’agit d’une étude qui met en lumière les difficultés rencontrées dans les zones intermédiaires du nord de la Bourgogne, et propose plusieurs scénarios à l’horizon 2030.
     

    J’aimerais me procurer cette étude.
     

    Merci

    Chaource, tu te poses les bonnes questions mais tu vas chercher les réponses au mauvais endroit.
    Sérieux qui lit encore la France agricole !!!!!

    Essaie le diag oser en barrois et pourquoi pas la formation.
    Au lieu d écouter chialer tes voisins , va a la rencontre de ceux qui sans faire parler de eux , avance.

    https://aube.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/oser-en-barrois-aujourdhui-et-demain-les-strategies-gagnantes/
    JJ
    JJ
    + membre techno +

    Messages : 5934
    Date d'inscription : 13/02/2010
    Age : 47
    Localisation barrois 52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par carlo s le Sam 11 Jan 2020, 15:47

    pour les haut de france

    http://www.action-agricole-picarde.com/actualites/xavier-bertrand-etre-pragmatique-et-l-assumer:E8Z89Q70.html?fbclid=IwAR1bgO1Z-v7_rhZxTPX9OKaMy_K69f2N3OYGQSmhPcz2Hv5T_OwGUNgsxvU
    carlo s
    carlo s
    + membre techno +

    Messages : 37051
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 52
    Localisation sud de l'ile

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Invité le Sam 11 Jan 2020, 15:53

    les 3/4 des lr ou anciens sont a côté de la plaque , sa doit être dans le contrat de solutions les arbres : rr

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Sam 11 Jan 2020, 16:50

    JJ a écrit:
    Chaource a écrit:
    Qui a déjà pris connaissance de l'étude "5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires" ?
     

    Il s’agit d’une étude qui met en lumière les difficultés rencontrées dans les zones intermédiaires du nord de la Bourgogne, et propose plusieurs scénarios à l’horizon 2030.
     

    J’aimerais me procurer cette étude.
     

    Merci

    Chaource, tu te poses les bonnes questions mais tu vas chercher les réponses au mauvais endroit.
    Sérieux qui lit encore la France agricole !!!!!

    Essaie le diag oser en barrois et pourquoi pas la formation.
    Au lieu d écouter chialer tes voisins , va a la rencontre de ceux qui sans faire parler de eux , avance.

    https://aube.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/oser-en-barrois-aujourdhui-et-demain-les-strategies-gagnantes/
    Je ne critique pas les Chambre d'Agriculture pour y avoir bossé...

    Mais pour les techniciens GEDA (APAVEA), la seule motivation est le zéro charges. Je ne voir pas comment on fait pousser une culture sans approvisionnements, et comment on dégage du revenu sans faire de rendement! Le rendement n'est il pas le diviseur du cout de production?

    L'étude est bien gentile, mais il arrive un moment, où l'on ne peut plus réduire les charges dont les fermages. Et qu'avec la baisse des aides annoncées, il ne sera plus possible de produire en dessous du prix de revient.

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Chaource le Sam 11 Jan 2020, 16:55

    Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...

    Chaource
    + membre techno +

    Messages : 3038
    Date d'inscription : 07/10/2015
    Age : 41
    Localisation Aube

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par JJ le Sam 11 Jan 2020, 16:58

    Voilà toujours tes a priori , rien avoir avec les charges d'appro, ni le rendement

    Le principal levier qui ressort de l'étude oser c est la meca .
    Mais toi il n y a que la meca et le qu en dira t on qui te motive.
    JJ
    JJ
    + membre techno +

    Messages : 5934
    Date d'inscription : 13/02/2010
    Age : 47
    Localisation barrois 52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par JJ le Sam 11 Jan 2020, 17:01

    Chaource, tu as vraiment besoin d un très grand de compactage du cerveau.
    Ce n'est pas une critique, je le pense vraiment.

    Jalouser les rendements du voisin ne t'aidera jamais.
    JJ
    JJ
    + membre techno +

    Messages : 5934
    Date d'inscription : 13/02/2010
    Age : 47
    Localisation barrois 52

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par carlo s le Sam 11 Jan 2020, 17:04

    102 eme d infanterie a écrit:les 3/4 des lr ou anciens sont a côté de la plaque , sa doit être dans le contrat de solutions les arbres : rr
    « La folie c’est de répéter les mêmes erreurs et espérer des résultats différents. Si vous voulez des résultats différents, ne faîtes pas toujours les mêmes erreurs ».
    carlo s
    carlo s
    + membre techno +

    Messages : 37051
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 52
    Localisation sud de l'ile

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par lapin désenchanté le Sam 11 Jan 2020, 17:16

    102 eme d infanterie a écrit:
    oli a écrit:
    lapin désenchanté a écrit:Vu comme les chasseurs se font agresser je ne sais pas si ce sport à de l'avenir encore bien longtemps

    et pourtant les prix d'une propriété en sologne ne baissent pas

    bouygues en a trois toutes clôturées : victoire


    Oui je sais. Mais c'est un sport de vieux je ne miserai pas sur une propriété de chasse dans 10 ou 20 ans.
    Pour les chevaux je ne comprend pas...il y en a de plus en plus partout :réfléchi
    Perso j'ai vendu ma jument... je ne suis pas fait pour ça Laughing
    lapin désenchanté
    lapin désenchanté
    + membre techno +

    Messages : 3780
    Date d'inscription : 05/02/2015
    Age : 54
    Localisation Outre-tombe

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par centkght le Sam 11 Jan 2020, 19:13

    JJ a écrit:Chaource, tu as vraiment besoin d un très grand de compactage du cerveau.
    Ce n'est pas une critique, je le pense vraiment.

    Jalouser les rendements du voisin ne t'aidera jamais.


    pourtant dans les reseaux GEDA , on est plutot novateur , non ?

    centkght
    + membre techno +

    département : jura
    Messages : 6975
    Date d'inscription : 25/02/2011
    Age : 54
    Localisation 39 région des lacs

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par nonord le Sam 11 Jan 2020, 19:43

    Chaource a écrit:Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...
    faut que tu redescendes sur terre..........
    même plus envie de commenter tes commentaires...

    sors toi les doigts du fion et changes de région puisque c'est si "facile" ailleurs
    nonord
    nonord
    + membre techno +

    Messages : 18926
    Date d'inscription : 11/09/2009
    Localisation dunkerque est

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par pathfinder le Sam 11 Jan 2020, 19:48

    Chaource a écrit:Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...
    avec de reprises dans le nord de france  au double soit 15000eur ,tu crois qu'on fait 140qx en blé et 60qx en colza ? :réfléchi 
    à combien est le fermage ?
    arrete de te plaindre et viens reprendre par ici ! 63
    pathfinder
    pathfinder
    + membre techno +

    département : 80
    Messages : 6200
    Date d'inscription : 11/11/2012
    Age : 44
    Localisation somme

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par New CR le Sam 11 Jan 2020, 20:23

    5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires 330639230

    New CR
    + membre techno +

    Messages : 3898
    Date d'inscription : 18/08/2019
    Age : 42
    Localisation expatrié USA

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par catar le Sam 11 Jan 2020, 20:38

    Vous a fallu tout ce temps pour comprendre qu'il rabâche toujours la même chose !!!!!  : rr
    catar
    catar
    + membre techno +

    département : 88
    Messages : 5379
    Date d'inscription : 27/09/2009
    Age : 42
    Localisation la ou le madon passe du 88 au 54

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par thierry01052 le Sam 11 Jan 2020, 21:04

    Chaource a écrit:Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...
    ça commence à me chauffer sérieusement les oreilles ce topic!
    c'est quoi une zone intermédiaire?
    parce qu'avant de se plaindre d’être dans une zone ou la surface moyenne n'est que de 300ha et ou les reprises ne sont que de 6000, il faudrait quand même regarder que la moitié de la France a 100ha et n'a pas les moyens d'avoir des droit au bail.
    Et Ca n’empêche pas d'avoir un revenu! alors c'est dire si sur 300 ha il y a encore des marges de manoeuvre!  : tape
    thierry01052
    thierry01052
    + membre techno +

    Messages : 5938
    Date d'inscription : 29/03/2013
    Age : 50
    Localisation ain, dans le futur PNR des lyonnais

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par manu17 le Sam 11 Jan 2020, 21:34

    les zones intermédiaires c'est ni les zones de plaine ni les zones de montagnes, ça part des charentes en passant par le centre jusqu'a l'est .
    https://www.reussir.fr/cultures-grains/un-appel-laide-en-zones-intermediaires
    manu17
    manu17
    + membre techno +

    département : charente maritime
    Messages : 4235
    Date d'inscription : 02/03/2011
    Age : 42
    Localisation New-aquitaine

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par alceste le Sam 11 Jan 2020, 21:51

    znt cours d'eau
    znt riverains
    zones intermedaires

    zonards sommes nous ?
    alceste
    alceste
    + membre techno +

    Messages : 4462
    Date d'inscription : 02/01/2010
    Age : 42
    Localisation là où la lumière perce

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par kerfanch le Dim 12 Jan 2020, 00:18

    Chaource a écrit:Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...
    tu es toujours à te plaindre ! pourtant dans des coins réputés ingrats beaucoup arrivent à vivre , je suis dans le finistère sud avec un parcellaire et qualité de terre très hétérogènes pourtant les rendements en blé de 10 t voir plus sont régulièrement atteints ! , en colza les 4 t aussi et j'en ai vu approché les 6 t ( plus exactement : 5.7 et 5.8 deux années de suite ) , en orge les 10 t , mais grain sec 9 t et pdt de 40 à 60 t

    kerfanch
    + membre techno +

    Messages : 3514
    Date d'inscription : 11/09/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par PatogaZ le Dim 12 Jan 2020, 00:55

    pathfinder a écrit:
    Chaource a écrit:Pour ceux qui sont dans des régions où les rendements en blé dépassent les 100 Qx, 80 en orge de printemps, qu'il est possible de produire un grand nombre de têtes de rotations (Betteraves, lin, pomme de terre... ), l'avenir est moins sombre... et ce sont ces gens la qui donnent des leçons.

    Je comprend que le montant des cessions soient élevées chez eux : Effectivement dans le Chatillonnais (Nord Cote d'Or) les droits au bail ne sont qu'à 6000 à 7000 € / ha pour faire du blé à 70 Qx et des colzas à 30...
    avec de reprises dans le nord de france  au double soit 15000eur ,tu crois qu'on fait 140qx en blé et 60qx en colza ? :réfléchi 
    à combien est le fermage ?
    arrete de te plaindre et viens reprendre par ici ! 63

    tout coûte cher chez nous et demain sans glypho sans fongis on sera peut être moins heureux :réfléchi :réfléchi


    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)
    5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires Mini_210625IMG_31445 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires Mini_264780charles
    5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires Armada10
    5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires Armad310
    PatogaZ
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 89151
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 61
    Localisation au bout de la baie de Somme

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: 5 scénarios pour l’avenir des zones intermédiaires

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum