AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Statistiques
Nous avons 4427 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Jo 51

Nos membres ont posté un total de 2791304 messages dans 80377 sujets
couverts 07 2020

larecolte
Guilbart

matériel et équipement agriculture
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Adieu mes amis
    AgrimarneIvanquoiMassey8210Camomille
    Le Deal du moment :
    Support Téléphone Voiture à Fente ...
    Voir le deal
    12.99 €

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

    Aller en bas

    default Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par PatogaZ le Dim 27 Déc 2015, 22:04

    Rappel du premier message :


    Réchauffement ? Ce qu'en pense un expert suisse Werner Munter...

    Difficile de savoir qui il faut croire mais tous les arguments doivent pouvoir être exprimés





    C’est de l’arrogance de croire qu’en 150 ans d’industrialisation nous avons changé le climat !



    Spécialiste reconnu des avalanches, le Suisse Werner Munter planche nuit et jour depuis trois ans sur le réchauffement climatique.

    Et, pour lui, l’homme n’y est pour rien !

    Il y a une semaine, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)

    pointait une nouvelle fois d’un doigt accusateur l’homme et le CO2 qu’il produit comme principaux coupables du réchauffement climatique.

    Pour Werner Munter, spécialiste mondialement reconnu des avalanches, qui se penche compulsivement sur le phénomène depuis trois ans,

    « ces gens sont des imbéciles qui répètent en boucle des bêtises, le savent et sont payés pour ! »

    Le Bernois nous a longuement reçus dans son appartement d’Arolla (VS) pour étayer ces accusations entre une tranche de viande séchée et deux verres de Cornalin.

    Son diagnostic climatosceptique,loin d’être celui d’un hurluberlu, est partagé par d’éminents scientifiques dont deux Prix Nobel.Il nous l’explique.

    Vous affirmez que l’homme n’a rien à voir avec le réchauffement. Pourquoi ?
    Précisons tout d’abord que je ne conteste pas le réchauffement lui-même. Je l’ai d’ailleurs constaté en tant que guide de montagne en voyant les glaciers reculer. Celui qui nous fait face par exemple a perdu 100 m depuis que j’ai acheté cet appartement en 1989. En 2005, le pilier Bonatti des Drus s’est effondré à cause du réchauffement du permafrost. Ce que je remets en cause, ce sont les causes de ce réchauffement. Elles n’ont rien à voir avec l’homme ou avec le CO2 comme on nous le serine. Je suis arrivé à cette conclusion pour trois raisons.
    Quelles sont ces raisons ?
    La première, c’est tout simplement l’analyse des données climatiques reconstituées sur des millions d’années.

    Rien que dans les 10 000 dernières années, il y a eu cinq pics de températures comparables à celui que nous vivons. Ces optima correspondent à des cycles naturels. Au Moyen Age, il était par exemple possible d’aller en vallée d’Aoste depuis Arolla avec les troupeaux car le glacier n’existait plus. Lors des deux premiers optima, le Sahara était une savane avec des lacs, des arbres et des éléphants. Avant cela, pendant des centaines de milliers d’années, il a fait plus chaud qu’aujourd’hui. Et parfois jusqu’à 7 degrés plus chaud ! Or le GIEC se concentre sur les 150 dernières années. Autant dire qu’il regarde autour de son nombril. Les reconstructions paléoclimatiques montrent aussi que, pendant des centaines de millions d’années, il n’y a pas eu de corrélations entre le CO2 dans l’atmosphère et la température sur terre.

    Votre second argument ?



    La concentration de CO2 – qui est soit dit en passant un gaz vital et non pas un poison –dans l’atmosphère est négligeable. Il y en a un peu moins de 0,5‰ dans l’atmosphère, et au maximum 5% de cette quantité est imputable à l’homme. Pour un million de molécules d’air, il y a seulement 20 molécules de CO2 produites par l’homme. Et chaque année, notre industrialisation rajoute 4 molécules de CO2 pour chaque million de molécules d’air, mais la moitié est absorbée par les océans et les plantes. Et on veut nous faire croire que cette infime proportion due à l’homme est une catastrophe ? J’ai beaucoup de peine à le croire (rires).
    Pourquoi dès lors la thèse officielle fait quasi consensus ?

    Vos collègues scientifiques ne sont pas tous des imbéciles !
    Ces théories visent à nous culpabiliser. Quand des scientifiques comme ceux du GIEC disent qu’ils veulent sauver la planète, je dis qu’ils ne sont pas crédibles. Ils mentent pour préserver des intérêts économiques dont les leurs. Car il y a tout un business derrière la lutte contre le réchauffement. Il y a une volonté de faire peur aux gens par exemple en dramatisant la montée des océans, alors que ceux-ci ne s’élèvent que de 2 à 3 mm par an !

    C’est aussi une manipulation intellectuelle de parler de CO2 en tonnes plutôt qu’en proportion.

    Des tonnes, ça impressionne, mais rappelons que l’atmosphère pèse 5 000 000 000 000 000 tonnes !

    (cinq Millions de Milliards de tonnes!)



    Votre dernier argument est que la thèse officielle contredit les lois de la physique. C ’est-à-dire ?
    Celle de la thermodynamique en particulier. Pour faire simple : la terre fait 15° de température en moyenne.

    L’atmosphère censément polluée de CO2 est grosso modo à -30° à 10 km d’altitude.

    Qu’elle réchauffe la Terre qui est bien plus chaude qu’elle est une aberration.

    La thermodynamique nous dit que la chaleur va toujours vers le froid et jamais dans le sens inverse, ce que correspond à notre expérience quotidienne.
    Alors au final, comment expliquez-vous ce fichu réchauffement ?

    Je n’ai pas de réponse car trop de facteurs entrent en jeu. Par contre, j’ai des hypothèses.

    Je soupçonne par exemple les variations de l’intensité du rayonnement solaire – qui répondent à des cycles – de jouer un rôle central, tout comme les processus nucléaires complexes et méconnus qui sont à l’œuvre au centre de notre Terre. Quoi qu’il en soit,c’est de l’arrogance de croire qu’en 150 ans d’industrialisation nous avons changé le climat.

    La nature est bien plus forte que l’homme, nous ne sommes pas les maîtres de la Terre !
    Et si le réchauffement climatique n'était que le prétexte à la création de nouvelles taxes ?
    Et si le fait que la Sibérie devienne cultivable n'était pas une catastrophe ? Et si ceux-là même qui sont incapables de prévoir la météo à plus de 5 jours et qui prétendent savoir le temps qu'il fera dans 50 ans, nous prenaient pour des cons ?
    Et si la sagesse consistait à dire qu'on n'en sait rien ..
    Et si on commençait à raisonner par nous-mêmes au lieu de gober tout ce qu'on veut nous imposer ? (dans "imposer", il y a "impôt" !)


    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter - Page 2 Mini_210625IMG_3144Réchauffement : l' avis de Werner Munter - Page 2 Mini_264780charles
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter - Page 2 Armada10
    Réchauffement : l' avis de Werner Munter - Page 2 Armad310
    PatogaZ
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 88958
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 61
    Localisation au bout de la baie de Somme

    Revenir en haut Aller en bas


    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par snif le Sam 02 Jan 2016, 19:31

    pinocio a écrit:
    Camille a écrit:

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter - Page 2 Captur11

    Au final tout le monde s'en branle!   Very Happy

    Le climat commence à beaucoup se réchauffer chez moi depuis quelques temps Very Happy
    Avec ma seconde fille qui est en master de géo/biologie nos avis divergent souvent (voir très) malheureusement je n'ai pas le répondant face à elle, malgré que mon voisin  et copain Danois ait passé les 3/4 de son temps à travailler sur les forages (à plus de 3500m) de la calotte glaciaire du Groënland, pour découvrir des choses plus qu'étonnantes concernant le climat de ce continent vers le XIV/XVe siècle.
    Pour lui le résumé du réchauffement est simple:
    "on sait qu'on va vers l'extinction de la race humaine, on ne sait ni quand ni comment, mais ce qui est certain c'est qu'on veuille y aller en première classe".


    Le 14ème est le début du petit ère glaciaire qui  dura jusque 1850 environ.

    L'homme est la depuis 4 millions d'années. Pourquoi pas qqs millions de plus... : rr


    Les dinausores ont vécu 240 millions d'à
    Tu me diras qu'ils n'ont jamais eu la bombe atomique. Laughing


    Dernière édition par snif le Sam 02 Jan 2016, 19:42, édité 1 fois
    snif
    snif
    + membre techno +

    département : Barrois du 52
    Messages : 17082
    Date d'inscription : 19/09/2009
    Age : 58
    Localisation Rhin-CHAMPAGNE

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Invité le Sam 02 Jan 2016, 19:34

    l ancien plus jeune 1 er ministre de la france viens de sauver la planéte et vous avez encore des doutes Laughing

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Invité le Sam 02 Jan 2016, 20:44

    snif a écrit:
    Spoiler:

    pinocio a écrit:
    Camille a écrit:

    Réchauffement : l' avis de Werner Munter - Page 2 Captur11

    Au final tout le monde s'en branle!   Very Happy

    Le climat commence à beaucoup se réchauffer chez moi depuis quelques temps Very Happy
    Avec ma seconde fille qui est en master de géo/biologie nos avis divergent souvent (voir très) malheureusement je n'ai pas le répondant face à elle, malgré que mon voisin  et copain Danois ait passé les 3/4 de son temps à travailler sur les forages (à plus de 3500m) de la calotte glaciaire du Groënland, pour découvrir des choses plus qu'étonnantes concernant le climat de ce continent vers le XIV/XVe siècle.
    Pour lui le résumé du réchauffement est simple:
    "on sait qu'on va vers l'extinction de la race humaine, on ne sait ni quand ni comment, mais ce qui est certain c'est qu'on veuille y aller en première classe".

    Le 14ème est le début du petit ère glaciaire qui  dura jusque 1850 environ.

    L'homme est la depuis 4 millions d'années. Pourquoi pas qqs millions de plus... : rr


    Les dinausores ont vécu 240 millions d'à
    Tu me diras qu'ils n'ont jamais eu la bombe atomique. Laughing
    Tout à fait .
    J'ai aussi oublié de préciser la vision de mon copain au niveau des statistiques.
    Il reconnait que nos chercheurs et scientifiques , dont lui, travaillent sur des archives qui n'ont pas plus de 5000 ans, alors qu'un seul mouvement de la planète demande des dizaines de milliers d'années, c'est pour cela que sa spécialité est l'étude des glaces et des roches mais surtout des gaz emprisonnés en profondeur.
    C'est ce qui a aussi motivé ma fille à partir dans cette voie, mais qui a pour conséquence de réchauffer les échanges parfois ...

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par snif le Sam 02 Jan 2016, 21:39

    ET QU'EST ce qu'il(s) pense(nt) de l'activité terrestre et solaire ? Du réchauffement des autres planètes de notre système ?
    De l'embellissement économique lors de optimum médiéval ?
    snif
    snif
    + membre techno +

    département : Barrois du 52
    Messages : 17082
    Date d'inscription : 19/09/2009
    Age : 58
    Localisation Rhin-CHAMPAGNE

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par MICHMUCH le Sam 02 Jan 2016, 23:10

    @dge parle en a duflot : rr : rr : rr : rr
    MICHMUCH
    MICHMUCH
    + membre techno +

    Messages : 11914
    Date d'inscription : 08/05/2012
    Age : 58
    Localisation 51 coteaux vitryat

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par dgé le Sam 02 Jan 2016, 23:19

    que veux tu de duflot fasse, c'est à nous les homme de colmater les fuites le plus rapidement possible quand ça apparait : rr
    dgé
    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 33933
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par CAMZ61 le Dim 03 Jan 2016, 11:41

    sa permet de réfléchir
    CAMZ61
    CAMZ61
    + membre techno +

    Messages : 4970
    Date d'inscription : 23/06/2012
    Age : 31
    Localisation centre orne

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Invité le Lun 21 Mar 2016, 21:39

    Petite découverte sur l'adaptation des végétaux.
    AFP | 21/03/2016 - 21:05
    Les végétaux s'adaptent mieux au réchauffement qu'on ne le craignait
    Les végétaux s'adaptent mieux au réchauffement climatique que ne le craignaient les scientifiques, suggère une nouvelle étude selon laquelle la hausse du thermomètre n'altère pas durablement leur capacité de stocker du dioxyde de carbone (CO2).
    Cette capacité des végétaux à accumuler du CO2 permet de limiter dans une certaine mesure la montée des températures du globe."Ce nouveau modèle ordinateur indique que certains écosystèmes émettent beaucoup moins de C02 que nous le pensions par la respiration des feuilles" la nuit sous l'effet du réchauffement, explique Kevin Griffin, un physiologiste des plantes à l'Observatoire de la Terre de l'Université Columbia (New York).Il est le co-auteur de cette recherche publiée lundi dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).Les scientifiques savent déjà que les plantes respirent plus vite quand il fait plus chaud. Cela faisait craindre qu'avec la montée des températures planétaires sous l'effet des émissions de CO2 provenant des activités humaines, elles ne finissent par devenir moins efficaces dans leur respiration nocturne, rejetant plus de CO2 qu'elles n'en capturent avec la photosynthèse pendant la journée sous l'effet de la lumière.Jusqu'alors les modèles climatiques prenaient comme hypothèse que la respiration des plantes ou leur rejet de CO2 durant la nuit augmentait dans les mêmes proportions que la hausse des températures.Tous les végétaux, et notamment les forêts, absorbent environ 60 milliards de tonnes de CO2 annuellement, soit six fois ce que les humains produisent en brûlant des énergies fossiles. Cela en fait des puits de carbone essentiels pour limiter le réchauffement.Cette nouvelle étude montre en fait que les taux d'accroissement de rejet de CO2 par les plantes, qui augmentent à court terme, se stabilisent rapidement dans toutes les régions du globe.Ces résultats entraînent une forte réduction des estimations d'émissions de CO2 par les végétaux, surtout dans les régions les plus froides, soulignent ces chercheurs.- 231 espèces testées -Ces travaux suggèrent aussi que tous les végétaux ont le même mécanisme interne de contrôle de la température, une sorte de thermostat.Pour cette étude, les chercheurs ont déployé leurs instruments dans plusieurs endroits de la Terre, de la toundra en Alaska aux forêts boréales du Minnesota et de Suède, à celles de la vallée de l'Hudson (Etat de New York) jusqu'aux régions tropicales du Pérou et de Guyane française en passant par les prairies du Texas et d'Australie.Ils ont pu mesurer les réponses de 231 espèces de plantes soumis pour cette expérience à un accroissement de la température.Les scientifiques ont calculé qu'en Alaska notamment l'augmentation des rejets de CO2 par les plantes sous l'effet du réchauffement était 28% plus faibles qu'estimé précédemment."Ces résultats sont importants pour estimer le stockage de CO2 par la végétation et prédire les concentrations atmosphériques de ce gaz ainsi que l'évolution des températures à la surface du globe", juge Mary Heskel, une chercheuse du Massachusetts Marine Biological Laboratory, principal auteure de la recherche.Toutefois, ces résultats ne signifient pas nécessairement que les nouveaux modèles climatiques basés sur ces nouvelles données vont projeter un moindre réchauffement dans le futur, relativise Kevin Griffin.Le cycle planétaire de carbone est vaste et complexe avec du CO2 émis et capturé en permanence par la végétation, les lacs et océans, ou s'échappant du permafrost, des volcans ou produit par les activités humaines."Nous avons désormais une meilleure estimation d'un de ces processus mais il s'agit seulement d'un processus", souligne ce scientifique. "Le système est plutôt complexe et un petit changement de l'équilibre dans une de ses différentes parties peut vraiment avoir des effets importants".

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Jéjé33 le Lun 21 Mar 2016, 21:55

    Merci Pino, long mais intéressant à lire.
    Jéjé33
    Jéjé33
    Mister Météo ACE

    Messages : 6489
    Date d'inscription : 27/11/2011
    Age : 37
    Localisation Gironde

    http://www.franceprevisions.fr/

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Réchauffement : l' avis de Werner Munter

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum