AGRICULTURE - CONVIVIALITÉ - ENVIRONNEMENT (A.C.E)
Bonjour et bienvenue sur ACE !!!!

Enregistrez-vous sur le forum et n'oubliez pas de renseigner votre profil.

Avant de poster pour la première fois, veuillez avoir la politesse de vous présenter aux membres ( rubrique "Présentation des Nouveaux Membres"). Merci pour eux.
Statistiques
Nous avons 3751 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est pagirupis

Nos membres ont posté un total de 2696626 messages dans 78152 sujets
la récolte ACE

Bon a savoir aussi. Bannie10
Guilbart

matériel et équipement agriculture
dette de la France

compteur de la dette
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Bon a savoir aussi.

    Aller en bas

    default Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Lun 24 Déc 2012, 10:43

    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par papoup le Lun 24 Déc 2012, 10:53

    lol les leçons venant des russes : bate

    encore pas sur que ce soit vraiment fait et commandé par des Russes...
    papoup
    papoup
    + membre techno +

    Messages : 1090
    Date d'inscription : 26/01/2011
    Age : 37
    Localisation auvergne 43

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Lun 24 Déc 2012, 11:44

    C'est plutôt une constatation qu'une leçon il me semble . :réfléchi triste
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Mer 26 Déc 2012, 15:35

    Dommage que l’on n’ait ni l’auteur, ni le destinataire... !

    Superbe : regardez l’écriture : et celui qui l'a pondue a du cran et un sacré sens de la dérision
    ---------------------------------------------------------------------------

    Bonjour,
    J’ai reçu ce jour votre contravention au code de la route : 51km/h au lieu de 50km/h.
    Je me suis aussitôt empressé de la payer par Internet.
    Je souhaitais, par ce geste, vous montrer mon attachement et répondre ainsi à votre besoin urgent de finances publiques.
    Je ne discute pas l'intervention des forces de police qui ont, j'en conviens, tout à fait raison de se prostituer ainsi au bord des routes plutôt que de veiller au maintien de la sécurité dans les banlieues où chacun sait, par ailleurs, qu'il ne s'y passe jamais rien ...
    L'immigration massive à laquelle vous soumettez notre pauvre pays a, je sais, un coût exorbitant et je suis convaincu que ma modeste contribution de 90 euros permettra aux petits protégés de l'état de profiter un peu plus de la CMU et de toutes les autres aides sociales que vous leur dispensez fort généreusement.
    Le retraité que je suis, comprend que cette modique contribution de 90€ est un effort indispensable pour permettre à tous ces malheureux qui n’ont pas eu, comme moi, la chance de travailler toute leur vie d’artisan pour toucher une retraite modeste, de recevoir une Allocation Temporaire d’Attente bien meilleure que ma retraite. Ces malheureux ont eu, il est vrai, d’énormes frais pour payer le passeur qui les a illégalement amenés dans notre pays.
    Ce n’est donc que justice que nous participions à leur intégration et payer aussi les derniers petits dégâts de la ville d'Amiens.
    Pour le cas où vous n'utiliseriez pas ma contribution à cet effet, je vous autorise à l'affecter au paiement de la C 5 hybride de François le Normal (oui, celle à 780.000 € à cause du blindage !).
    C'est vrai que la C6 dans le garage est trop vieille avec ses 18.300 km ! (Au fait, ma caisse à moi, dangereux contrevenant de la route, affiche déjà 118.000 km au bas mot...) Ou alors, pour payer la Taubira Christianne qui accepte que des étrangers se torchent avec le drapeau français devant les objectifs des journalistes hilares.

    Heureusement qu'on est là pour payer un ministre aussi compréhensif.

    PS : Me prévenir s'il vous plaît lorsque vous lancerez la souscription pour le renouvellement de la garde-robe de la concubine.


    Signé : un CON-tribuable ( ou un con tout court, oui !!!!!!! )
    ___________________________________________________________________
    Moi j'en suis a 58 ans de chance de travail et de cotisations sociales y compris 29 mois de guerre pour la France.
    .
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Mar 19 Fév 2013, 17:37


    Pas vu a la télévision Française .Pourquoi?.
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par PatogaZ le Mar 19 Fév 2013, 17:50

    elie a écrit:
    C'est plutôt une constatation qu'une leçon il me semble . Bon a savoir aussi. 660508 Bon a savoir aussi. 97158

    je trouve que c' est pas méchant et assez réaliste , après , ça peut froisser certains , mais on peut se froisser de tout aussi Bon a savoir aussi. 660508


    La grand estoille par sept jours bruslera,
    Nuee fera deux soleils apparoir,
    Le gros mastin toute nuict hurlera,
    Quand grand pontife changera de terroir. (octobre rouge)
    je n' ai pas encore la date du prochain zimboum , je vous tiens au jus dès que j' ai des nouvelles (ASAP)
    Bon a savoir aussi. Mini_210625IMG_3144Bon a savoir aussi. Mini_264780charles
    Bon a savoir aussi. Armada10
    Bon a savoir aussi. Armad310
    PatogaZ
    PatogaZ
    + Admin +
    + Admin +

    Messages : 86209
    Date d'inscription : 09/09/2009
    Age : 60
    Localisation au bout de la baie de Somme

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Ven 22 Fév 2013, 20:41

    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par dgé le Sam 23 Fév 2013, 09:12

    1/3 des musulmans de 18 à 24 ans sont pour la charia: en clair y'aura pas assez de femme pour tous les harems, ils sont cons ces arabes : rr

    mais tans que la majorité de bourriquaux francais n'auront pas pigé ça, on n'en sortira pas : chut

    et contrairement à ce que pensent les b..........x, ce ne sera pas l'extermination des arabes, seulement de ceux qui ne s’intègrent pas, donc pour les membres de ce fofo mariés avec des personnes de couleur qui se font de sang d'encre, je pense qu'ils feraient mieux de s'en faire à cause des "mauvais" arabes, plutôt que du français qui veut rester chez lui :réfléchi
    dgé
    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 31769
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par éric 27 le Sam 23 Fév 2013, 11:28

    dgé a écrit:1/3 des musulmans de 18 à 24 ans sont pour la charia: en clair y'aura pas assez de femme pour tous les harems, ils sont cons ces arabes : rr

    mais tans que la majorité de bourriquaux francais n'auront pas pigé ça, on n'en sortira pas : chut

    et contrairement à ce que pensent les b..........x, ce ne sera pas l'extermination des arabes, seulement de ceux qui ne s’intègrent pas, donc pour les membres de ce fofo mariés avec des personnes de couleur qui se font de sang d'encre, je pense qu'ils feraient mieux de s'en faire à cause des "mauvais" arabes, plutôt que du français qui veut rester chez lui :réfléchi
    je me sent pas concerné par tes dires,bien que je sois membre du forum
    éric 27
    éric 27
    + membre techno +

    Messages : 2683
    Date d'inscription : 10/08/2011
    Age : 53
    Localisation eure

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par dgé le Sam 23 Fév 2013, 11:35

    je pense à amdbs, william et bien d'autre : victoire
    dgé
    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 31769
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par éric 27 le Sam 23 Fév 2013, 11:39

    dgé a écrit:je pense à amdbs, william et bien d'autre : victoire
    ma femme est de couleur aussi,mais tres tres loin de l'islam : victoire
    éric 27
    éric 27
    + membre techno +

    Messages : 2683
    Date d'inscription : 10/08/2011
    Age : 53
    Localisation eure

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par dgé le Sam 23 Fév 2013, 11:42

    voui, eh bien mon message mettait bien ton épouse dans la partie insérée, donc je réitère, toi et autre concernés pensez que le mal viendra du français blanc raciste, alors qu'il viendra de l'islam, donc des arabes.

    donc en protégeant les arabes comme on le fait en france, eh bien ce sera toutes les personnes de couleurs qui paieront les frais, pas que les mauvais si on laisse tout faire comme actuellement
    dgé
    dgé
    schtroumpf grognon du forum
    schtroumpf grognon du forum

    Messages : 31769
    Date d'inscription : 10/09/2009
    Localisation 000

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par éric 27 le Sam 23 Fév 2013, 11:50

    dgé a écrit:voui, eh bien mon message mettait bien ton épouse dans la partie insérée, donc je réitère, toi et autre concernés pensez que le mal viendra du français blanc raciste, alors qu'il viendra de l'islam, donc des arabes.

    donc en protégeant les arabes comme on le fait en france, eh bien ce sera toutes les personnes de couleurs qui paieront les frais, pas que les mauvais si on laisse tout faire comme actuellement

    tu as raison,mais ma femme n'est pas dupe, elle pense exactement comme tu dis, ce n'est pas que tu es d'origine étrangere que tu es obligatoirement de gauche : victoire
    éric 27
    éric 27
    + membre techno +

    Messages : 2683
    Date d'inscription : 10/08/2011
    Age : 53
    Localisation eure

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Jeu 28 Fév 2013, 19:06

    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Jeu 28 Fév 2013, 22:17

    Allemagne : Le politologue Abdel-Samad sur le déclin inévitable du monde musulman
    _______________________
    Hamed Abd el Samad ,Bon a savoir aussi. Images19 chercheur et professeur d’université résidant en Allemagne, a publié en décembre 2010 un ouvrage qu’il a intitulé «la chute du monde islamique». Dans son livre il pose un diagnostic sans concessions sur l’ampleur de la catastrophe qui frappera le monde islamique au cours des trente prochaines années.
    L’auteur s’attend à ce que cet évènement coïncide avec le tarissement prévisible des puits de pétrole au Moyen-Orient. La désertification progressive contribuerait également au marasme économique tandis qu’on assistera à une exacerbation des nombreux conflits ethniques, religieux et économiques qui ont actuellement cours. Ces désordres s’accompagneront de mouvements massifs de population avec une recrudescence des mouvements migratoires vers l’Occident, particulièrement en direction de l’Europe.
    Fort de sa connaissance de la réalité du monde islamique, le professeur Abd el Samad en est venu à cette vision pessimiste. L’arriération intellectuelle, l’immobilisme économique et social, le blocage sur les plans religieux et politiques sont d’après lui les causes principales de la catastrophe appréhendée. Ses origines remontent à un millénaire et elle est en lien avec l’incapacité de l’islam d’offrir des réponses nouvelles ou créatives pour le bénéfice de l’humanité en général et pour ses adeptes en particulier.
    À moins d’un miracle ou d’un changement de cap aussi radical que salutaire, Abd el Samad croit que l’effondrement du monde islamique connaîtra son point culminant durant les deux prochaines décennies. L’auteur égyptien a relevé plusieurs éléments lui permettant d’émettre un tel pronostic :
     Absence de structures économiques assurant un réel développement
     Absence d’un système éducatif efficace
     Limitation sévère de la créativité intellectuelle
    Ces déficiences ont fragilisé à l’extrême l’édifice du monde islamique, le prédisposant par conséquent à l’effondrement. Le processus de désintégration comme on l’a vu plus haut a débuté depuis longtemps et on serait rendu actuellement à la phase terminale.
    L’auteur ne ménage pas ses critiques à l’égard des musulmans : «Ils ne cessent de se vanter d’avoir transmis la civilisation grecque et romaine aux Occidentaux, mais s’ils étaient vraiment porteurs de cette civilisation pourquoi ne l’ont-ils pas préservée, valorisée et enrichie afin d’en tirer le meilleur profit ?» Et il pousse le questionnement d’un cran : «Pourquoi les diverses cultures contemporaines se fécondent mutuellement et s’épanouissent tout en se
    faisant concurrence, alors que la culture islamique demeure pétrifiée et hermétiquement fermée à la culture occidentale qu’elle qualifie et accuse d’être infidèle?» Et il ajoute : «le caractère infidèle de la civilisation occidentale n’empêche pas les musulmans de jouir de ses réalisations et de ses produits, particulièrement dans les domaines scientifiques, technologiques et médicaux. Ils en jouissent sans réaliser qu’ils ont raté le train de la modernité lequel est opéré et conduit par les infidèles sans contribution aucune des musulmans, au point que ces derniers sont devenus un poids mort pour l’Occident et pour l’humanité entière.»
    L’auteur constate l’impossibilité de réformer l’islam tant que la critique du coran, de ses concepts, de ses principes et de son enseignement demeure taboue ; cet état de fait empêche tout progrès, stérilise la pensée et paralyse toute initiative. S’attaquant indirectement au coran. l’auteur se demande quels changements profonds peut-on s’attendre de la part de populations qui sacralisent des textes figés et stériles et qui continuent de croire qu’ils sont valables pour tous les temps et tous les lieux. Ce blocage n’empêche pas les leaders religieux de répéter avec vantardise et arrogance que les musulmans sont le meilleur de l’humanité, que les non-musulmans sont méprisables et ne méritent pas de vivre ! L’ampleur de la schizophrénie qui affecte l’oumma islamique est remarquable.
    L’auteur s’interroge : «comment l’élite éclairée dans le monde islamique et arabe saura-t-elle affronter cette réalité ? Malgré le pessimisme qui sévit parmi les penseurs musulmans libéraux, ceux-ci conservent une lueur d’espoir qui les autorise à réclamer qu’une autocritique se fasse dans un premier temps avec franchise, loin du mensonge, de l’hypocrisie, de la dissimulation et de l’orgueil mal placé. Cet effort doit être accompagné de la volonté de se réconcilier avec les autres en reconnaissant et respectant leur supériorité sur le plan civilisationnel et leurs contributions sur les plans scientifiques et technologiques. Le monde islamique doit prendre conscience de sa faiblesse et doit rechercher les causes de son arriération, de son échec et de sa misère en toute franchise afin de trouver un remède à ses maux.
    Le professeur Abd el Samad ne perçoit aucune solution magique à la situation de l’oumma islamique tant que celle-ci restera attachée à la charia qui asservit, stérilise les esprits, divise le monde entre croyants musulmans et infidèles non-musulmans ; entre dar el islam et dar el harb (les pays islamiques et les pays à conquérir). L’auteur croit qu’il est impossible pour l’oumma islamique de progresser et d’innover avant qu’elle ne se libère de ses démons, de ses complexes, de ses interdits et avant qu’elle ne transforme l’islam en religion purement spirituelle invitant ses adeptes à une relation personnelle avec le créateur sans interférence de la part de quiconque fusse un prophète, un individu, une institution ou une mafia religieuse dans sa pratique de la religion ou dans sa vie quotidienne.
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Mar 05 Mar 2013, 06:03

    Un cours largement enseigné à l’ENA et dont les anciens élèves tirent le plus grand profit.

    Les dix stratégies de manipulation de masses

    Le philosophe nord-américain Noam Chomsky, activiste et penseur politique, professeur de linguistique au Massachusetts Institute of Technology où il a enseigné toute sa carrière, a fondé la linguistique générative. Il s'est fait connaître du grand public, à la fois dans son pays et à l'étranger3, par son parcours d'intellectuel engagé. Il a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les médias. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

    1/ La stratégie de la distraction

    Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l »économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

    (Le foot, les jeux olympiques, Johnny, etc) ["Panem et circenses" "Donnez leur du pain et des jeux !"].

    2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

    Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté.

    (Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.).

    3/ La stratégie de la dégradation

    Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

    (Baisse des retraites et allongement de la durée du travail).

    4/ La stratégie du différé

    Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité.

    Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

    (L’augmentation importante de la pression fiscale ne s’est pas faite avant les élections de 2012).

    5/ S’’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

    La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

    (Les français sont trop gros, trop gros, trop gros. Les boissons sucrées sont surtaxées : nous les paierons plus cher).

    6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

    Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements

    (La terre se réchauffe dangereusement du fait des seules activités humaines (sic), ce sera terrible pour nos enfants : les carburants sont encore plus taxés).

    7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

    Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

    (80 % des élèves des universités ou des grandes écoles sont issus des classes moyenne ou supérieure).

    8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

    Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte

    (Voir certaines émissions de TV particulièrement populaires).

    9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

    Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !

    (Vous êtes au chômage par manque de formation : suivez un stage et tout ira mieux).

    10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

    Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes.

    Grâce à la biologie, la neurobiologie et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement.

    Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

    (Pourquoi croyez-vous que les grands politiques utilisent et payent largement des instituts importants des sciences humaines ou des grandes sociétés de publicité ce qui revient au même).


    Peu importe la couleur politique,

    voilà comment nos chers dirigeants nous manipulent !
    --------------------------------------------------------------
    Bizarre cette école . Je commence a comprendre.Mieux vaut tard que jamais.:réfléchi
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Mar 02 Avr 2013, 06:09

    Bon a savoir aussi. Unknow10Maghrebine elle a tout comprit.
    Ancien ingénieur d'affaires et de recrutement de cadres de PME, aujourd'hui membre du Haut Conseil à l'intégration, Malika Sorel a passé ses dix premières années en France, avant de suivre ses parents en Algérie où elle suit sa scolarité. Après avoir terminé l'école polytechnique d'Alger, elle revient en France, où elle suit le troisième cycle de Sciences po.

    En 2007, elle publie le Puzzle de l'intégration et les Pièces qui vous manquent (Mille et une nuits). Elle y explique que la question de l'immigration-intégration doit être traitée globalement et non plus de façon sectorielle, qu'il faut cesser d'octroyer la nationalité française à des personnes qui ne sont pas prêtes, psychologiquement et moralement, à l'assumer, et s'appliquer, en revanche, à faire respecter la loi française par tous, sans exception.

    Pourquoi avez-vous écrit ce livre ?

    Les émeutes de 2005 m'ont poussée à écrire ce livre parce que je me sentais responsable de n'avoir, alors, rien dit. Moralement, mais aussi sur le plan affectif, je ne supportais plus cette injustice vis-à-vis du peuple français :les Français sont bâillonnés ; et quand ils osent s'exprimer, on leur fait un procès en racisme ou en xénophobie alors qu'ils veulent simplement préserver leur identité.

    Mes origines me permettaient, peut-être, de dire que la véritable victime de l'immigration est le peuple français.

    Vous parlez beaucoup du rôle délétère de la « repentance ». Non seulement pour les Français, mais pour les immigrés eux-mêmes. Le rôle des élites françaises a toujours été déterminant dans l'instrumentalisation de l'histoire.

    La décolonisation a traumatisé tout le monde, soit ! Mais il devrait tout de même être possible, cinquante ans après des drames partagés, de traiter sereinement du passé, avec ses ombres et ses lumières, au lieu de renier son histoire en se laissant enfermer dans la dialectique culpabilisation-victimisation.

    Or, c'est malheureusement ce qui se passe. Le discours dominant ne parle que des « horreurs » de la colonisation, et plus personne n'écoute le peuple français, qui est pourtant le plus légitime pour parler objectivement des problèmes engendrés par l'immigration.

    De surcroît, transformer les Français de souche en bourreaux n'a fait qu'injecter le poison de la haine dans le c½ur des enfants issus de l'immigration.

    La France s'autodétruit sans rendre service aux immigrés, puisqu'on attribue leurs erreurs, ou encore leur manque d'investissement, à la société. Une excuse facile qu'ils reprennent pour ne pas assumer leurs responsabilités. A partir du moment où l'on enferme des gens dans le rôle de victimes, on leur envoie le signal que tout leur est dû. Or, cela n'est pas vrai.

    La France fait beaucoup pour les immigrés et leurs descendants, et ceux-ci ont encore énormément à faire pour se rapprocher des Français de souche européenne, en particulier les Maghrébins et les Africains dont la culture reste très éloignée de celle de leur pays d'accueil. Il fallait d'emblée être ferme et affirmer que nos valeurs fondamentales ne changeraient pas. On a fait l'inverse. Dans ces conditions, il est naturel qu'ils développent de moins en moins d'efforts pour respecter les normes collectives françaises. Ils sont convaincus que celles-ci vont changer pour s'adapter à eux.

    Il faut aussi dire aux populations d'origine étrangère tout ce que l'Etat fait pour elles, l'argent qui est injecté dans tous les domaines : c'est ainsi qu'on aidera les enfants de l'immigration à se construire le socle de reconnaissance sans lequel rien d'harmonieux ne sera jamais possible. Ce n'est pas en se flagellant qu'on fera aimer la France aux enfants et aux adolescents des banlieues.

    Bien au contraire. Notre comportement relève parfois de la psychiatrie !

    Pourquoi l'idée de « discrimination positive » est-elle dangereuse à vos yeux ?

    Parce que c'est une escroquerie. L'intégration n'est pas un ascenseur automatique, mais un parcours semé d'obstacles ! L'idée que l'on puisse progresser dans la société de manière passive est absurde. C'est un engagement sur plusieurs générations, la famille entière doit s'engager autour du projet éducatif. Aujourd'hui, beaucoup d'élèves ne font plus rien. Il faut arrêter de les bercer de mensonges :pour réussir, il faut se prendre en main.

    Et puis la « discrimination positive » est injurieuse pour les immigrés eux-mêmes : on part du principe que les gens issus de l'immigration n'y arriveront pas seuls parce que les Français les détesteraient. C'est zéro pointé sur toute la ligne. Quand vous travaillez dans une équipe, il faut acquérir sa légitimité auprès des autres. Si vous n'avez pas respecté le même processus de sélection, c'est impossible. Pour devenir légitimes, les personnes issues de l'immigration doivent se plier aux mêmes exigences que les autres.

    Vous êtes également très sévère avec la Halde !

    Elle joue un rôle d'exaspération et de crispation entre les groupes. Elle passe le plus clair de son temps à exacerber les tensions en disant que les gens issus de l'immigration sont victimes de notre société, alors que c'est l'ignorance des codes sociaux et culturels qui empêche les jeunes d'être recrutés. Cela avait été parfaitement mis en évidence par l'analyse d'entretiens d'embauche auxquels la sociologue Jacqueline Costa-Lascoux avait assisté. Le fait qu'on accepte d'eux ce qu'on n'accepterait jamais des autres ne fait que les enfermer dans leurs propres codes culturels.

    J'ajoute que je prends comme une bonne nouvelle la mise sous tutelle de la Halde. Mais il faut, à terme, qu'elle disparaisse. Le système judiciaire français est là pour traiter des vraies affaires de discrimination. On n'a nul besoin d'une institution qui participe, vraisemblablement sans le vouloir, à dresser les gens les uns contre les autres.

    Qu'opposer, alors, aux doctrines que vous dénoncez ?

    Rien d'autre que le modèle d'intégration républicain qui fonctionnait très bien ! On doit accueillir les gens dans la communauté française et non l'inverse. Ils doivent respecter le système français. Si on avait fait ça, on aurait suscité le désir d'intégration. Mais comment y parvenir quand on injecte 200 000 nouveaux entrants par an dans une société déjà en proie à des difficultés majeures ? C'est irresponsable, grave et fondamentalement dangereux.

    Il est évident que là réside le défi des prochaines années : si l'on continue comme aujourd'hui, nous irons vers des troubles majeurs. Trop de gens arrivés récemment n'éprouvent plus le besoin de respecter la loi de la République, et reconstituent leurs sociétés d'origine sur le territoire français. Si rien n'est fait pour y mettre un terme, la pression va devenir rapidement intenable.

    Quelles pressions, justement, exercent ces sociétés reconstituées ?

    Dans les cultures maghrébines et africaines, le groupe prend possession de l'individu. Or, plus la société est déstructurée et permet des accommodements, plus les membres des groupes mieux structurés sont tentés de bafouer les règles françaises, qu'on peut défier à moindre risque. La culture de l'école de la République que les enfants ramènent à la maison est aussitôt rejetée parce qu'elle ne correspond pas aux normes culturelles d'origine.

    Le racisme anti-blanc est une réalité. L'insulte suprême utilisée, c'est «céfranc ». Les professeurs nous le disent : être sérieux en cours, c'est déjà, pour certains, vouloir devenir français : une honte, car assimilé à une traîtrise. Les bons élèves sont, de ce fait, de plus en plus soumis à des pressions par les enfants issus de la même origine culturelle. Le fait que les institutions françaises, la police et l'école soient attaquées n'est évidemment pas anodin. Or, on continue à excuser les auteurs de ces attaques, à les déresponsabiliser en invoquant leurs conditions sociales.

    Ces mêmes populations, avec des conditions sociales nettement inférieures, ne se comportent pas ainsi dans leur pays d'origine. C'est bien la preuve que l'attitude de notre société a joué un rôle déterminant dans l'apparition des problèmes que nous connaissons.

    Vous accusez le droit du sol. Pourquoi ?

    Devenir français est un processus qui doit être personnel, car il faut être prêt à assumer d'inscrire ses propres descendants dans un nouvel arbre généalogique qui n'est pas celui de ses ascendants biologiques et culturels. Il y a là une véritable rupture, très difficile à assumer. C'est pourquoi, aujourd'hui, pour une multitude de raisons, peu de gens ont le désir de devenir français. Ils prennent les papiers parce qu'ils savent que c'est le sésame avec lequel ils n'auront plus jamais faim. Ils sont honnêtes et l'avouent : je ne suis pas français, j'ai juste les papiers. C'est la classe politique, dans son ensemble, qui ment et occulte ce que signifie l'identité française.

    La communauté française reste pour l'instant silencieuse car elle est bâillonnée mais, comme dans tous les pays du monde, elle n'est pas prête à accepter comme françaises des populations étrangères à son identité. Il y a aujourd'hui, en France, une négation fondamentale du droit des Français à être français.

    Quelle distinction faites-vous entre insertion et intégration ?

    L'intégration, c'est le fait d'assumer l'héritage du peuple français, de porter soi-même les valeurs et les principes des Français, de les transmettre à ses propres enfants. Il y a une forte dimension affective et morale. On ne peut pas exiger cette étape, elle est trop personnelle, trop intime. En revanche, l'insertion est absolument non négociable, c'est le respect des règles et lois de la société. Nombre de ces règles sont tacites. Elles ne sont pas nécessairement inscrites dans des lois. L'insertion dans la société française constitue une étape indispensable avant l'intégration dans la communauté nationale française. C'est ce que ne respecte pas le droit du sol.

    L'une des plus grandes erreurs a été, selon vous, de dégrader l'apprentissage de la langue et de la culture française. Pourquoi ?

    L'école de la République a un savoir à transmettre, qui crée un référentiel commun à tous les enfants. La langue est un passeport culturel pour naviguer dans la société française. On les a empêchés de pouvoir le faire en revoyant nos exigences sans cesse à la baisse. Pis, l'école s'est mise à verser dans le relativisme culturel, et même à leur transmettre des éléments de leur référentiel culturel alors que c'est bien la seule chose que leurs familles leur transmettent.

    Aimer une langue est un tremplin pour aimer un peuple. Au travers de la langue, des textes de littérature et aussi des contes et des chansons enfantines, c'est bien la culture qui est transmise. Aujourd'hui, dans les rues, dans les cours d'école, on ne parle plus français. C'est un signe sans équivoque du réel refus d'intégration. Sans compter qu'un enfant qui ne peut s'exprimer et se faire comprendre du fait de la pauvreté de son langage a une plus grande propension à devenir violent. Commençons donc par accentuer l'effort sur la maternelle et sur les premières classes de l'école primaire, en réduisant les effectifs par classe et en mettant l'accent sur la transmission de la langue. Revoyons aussi le circuit des allocations. Il faut impérativement que cet argent aille en priorité au projet éducatif, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. A chaque rentrée scolaire, au lieu de remettre aux parents un chèque qui, souvent, sera envoyé dans le pays d'origine, donnons un cartable, des cahiers et des livres directement à l'enfant.

    Que pensez-vous de la déchéance de nationalité ?

    Il faut la mettre en place. Et il faut cesser de donner la nationalité à tout le monde. Les gens qui risquent aujourd'hui la déchéance de nationalité n'auraient jamais dû l'obtenir. Il faut vraiment que les politiques s'occupent de toutes ces questions très rapidement. Beaucoup, parmi eux, sont habités par la peur car les populations de l'immigration leur apparaissent comme ayant facilement recours à la violence. Il va pourtant falloir avoir le courage de traiter toutes les dimensions de ce sujet. C'est dans l'intérêt de tous. Notre société est chaque jour plus déstabilisée. C'est la cohésion nationale qui est désormais en jeu !
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par electron le Mar 02 Avr 2013, 06:59

    En fin de semaine 2 arabes et un français sur un chantier a côte de moi sur un autre chantier plutôt sympa les mec un est reparti avec une chute de bois de hêtre pour faire un billot pour couper la viande de cochon i
    Il ma vu surpris il m'a dit maintenant on s'en fou de ca

    electron
    + membre techno +

    Messages : 2317
    Date d'inscription : 14/09/2009
    Age : 64
    Localisation Creusois region Cheneraille

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Mar 02 Avr 2013, 07:06

    Très bien si les citoyens du monde se rendent compte que les religions ne doivent pas êtres suivies a la règle .Ont y arrivera peut être .
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Mer 03 Avr 2013, 12:20

    HOMELIE DE Mgr J.Y. MOLINAS
    Durant la Messe célébrée en la Cathédrale de Toulon Le lundi 11 mars 2013

    Pour le Colonel J. BASTIEN THIRY assassiné le 11 mars 1963 Il y a cinquante ans, un homme tombait sous les balles du peloton d’exécution.
    Nous savons, nous qui sommes réunis dans cette cathédrale, qui était cet homme et les raisons pour
    lesquelles il achevait prématurément sa vie dans les fossés du fort d’Ivry.
    Depuis cinquante ans des générations d’hommes et de femmes se sont succédées.
    Peu nombreux ont connaissance de ce drame qui a cependant marqué l’histoire de notre pays.
    Cette mort est intimement liée à l’agonie et à la mort d’une province Française, l’Algérie,mais plus encore au refus d’accepter de voir la France renoncer à sa mission de nation civilisatrice dans le monde et particulièrement sur toutes ces terres lointaines où son génie avait permis un bond de mille ans en avant.
    Nombreux historiens, géopoliticiens,philosophes expliqueront que ce dégagement était inévitable et que le vent de l’histoire nous y obligeait fut‐ce au prix d’un abandon dramatique des populations qui avaient cru,elles,en la France.
    Mais des hommes se sont élevés contre ce qu’il faut bien appeler une forfaiture, une trahison, et donnèrent leur vie pour ne pas faillir à la parole donnée.
    Et, parmi eux, il y eut Jean Bastien‐Thiry. Jeune lieutenant-­‐colonel, marié et père de trois petites filles,il n’hésita pasà sacrifier un avenir humain et professionnel prometteur, pour que la France ne se perde en succombant à « l’acharnement d’un très vieil homme».
    Comme l’écrivit son frère,Gabriel Bastien­‐Thiry,Jean «s’était fait de la France une idée trop belle, et de la justice humaine un concept spirituel». Cette idée et ce concept dont les racines plongeaient dans la foi chrétienne façonnèrent toute sa vie.
    Oui, Jean Bastien-­‐Thiry était un fervent chrétien, et cela depuis sa plus tendre enfance.
    L’amour du Christ l’avait tout naturellement ouvert à l’amour de sa patrie, la France.
    Ainsi, pétri par les pages de gloire de l’histoire de son pays et par le baptême qui marqua la France, il ne pouvait ignorer le drame qui se déroulait sous ses yeux, et dont il prévoyait clairement les conséquences
    désastreuses que non seulement la France mais aussi l’Europe auraient à endurer.
    N’oublions pas le contexte géopolitique existant alors : d’une part, l’idéologie marxiste diffusant ses mensonges et pénétrant toutes les couches de la société ; des centaines de pays dans le monde asservis à cette dictature habilement présentée comme l’avènement de la liberté et de la démocratie pour les plus pauvres ; la menace militaire des pays du pacte de Varsovieprêts à envahir le monde libre; à l’intérieur la subversion, aux frontières les chars et les missiles.
    Et d’autre part, en Algérie et dans nombre de pays musulmans le réveil d’un Islam fait d’intolérance, de violences extrêmes et dont la volonté d’expansion dans le monde est clairement démontrée aujourd’hui.
    En 1963, l’indépendance de l’Algérie est déjà survenue. Le nouvel état algérien n’a tenu aucun compte des accords d’Evian qui devaient permettre aux différentes communautés de continuer de vivre sur cette terre.
    Jour après jour, les nouveaux maîtres du pays, hier encore terroristes sanguinaires mais qui, bien qu’au
    pouvoir,n’ont pas renoncé à leurs méthodes, bafouent ces accords.
    Des milliers d’européens sont enlevés, des centaines de milliers de harkis sont massacrés dans des conditions horribles, l’armée française encore présente en Algérie, restant, sur ordre, l’arme aux pieds.
    Les églises sont profanées, les cimetières dévastés…Tout cela après la fusillade de la rue d’Isly à Alger, le 26 mars 1962,où l’armée française tira sur des hommes et des femmes qui revendiquaient seulement le droit de rester français sur une terre Française, et le massacre horrible du 5 juillet à Oran.
    La pureté de coeur et d’esprit de Jean Bastien-­‐Thiry ne pouvait accepter que la France continua de sombrer dans l’ignominie, après que,comme le déclara le Président du Sénat Gaston Monnerville,« la Constitution eut été violée et le peuple abusé ».
    Nous ne tenterons pas ce soir de découvrir le cheminement qui amenat Jean‐Bastien - Thiry jusqu’à l’attentat du Petit Clamart contre le président de la république, mais nous retiendrons comme certain que ce qui le conduisit jusqu’à cet acte, ce ne fut pas la haine de celui qui gouvernait alors la France, mais «la compassion pour les victimes »de cet homme, la volonté de « sauvegarder des vies humaines innocentes»,et l’amour de la France dont il ne voulait pas que l’histoire fût irrémédiablement souillée.
    La mort courageuse de Jean Bastien-­‐Thiry et de tant d’autres de ses compagnons qui ne se sont pas résignés à accepter le fatalisme d’une nation anesthésiée, nous amènent, cinquante ans après, à nous poser cette question leur sacrifice a‐t‐il été vain?
    On pourrait le craindre en constatant combien notre pays et l’occident chrétien en général semblent s’être détourné de leur destinée.
    Un chef d’état français n’a­‐t-­il pas été parmi les plus déterminés opposants à la reconnaissance des racines chrétiennes de l’Europe?.
    La France, notre patrie, est aujourd’hui défigurée, et bon nombre de nos compatriotes semblent avoir renoncé à la fierté d’être français.
    Ne leur demande‐t-­on pas, encore et encore,de se battre la coulpe et de se reconnaître coupables de toutes les abjections commises sur cette terre.
    Puis des décennies,on leur a retiré peu à peu les repères historiques, religieux et philosophiques qui les constituaient en nation.
    On enseigne dans nos lycées que le FLN,qui fut l’ennemi de la France et dont on s’acharne à vouloir dissimuler le terrorisme,la cruauté et le mensonge,incarna la révolte saine et courageuse d’un peuple opprimé pour se libérer du colonialisme français.
    Cinquante après, nombre d’algériens eux­ mêmes n’y croient plus !
    Et du coup, on passe sous un silence honteux les 30.000 soldats français morts pour la France en Algérie.
    Pire encore, on crache sur leur tombe.
    Peu à peu,on a effacé de notre histoire les grandes figures qui faisaient que l’on pouvait être fier d’être français.
    Je dis avec assurance et certitude que Jean Bastien-­‐Thiry fait partie de ceux là.
    Hélas,en compensation, on a fait du show‐biz un olympe et des saltimbanques et autres marchands de rêves, les maîtres à penser d’un peuple décadent.
    Le bilan pourrait donc nous paraître bien triste.
    Et pourtant,la foi et l’espérance ne doivent pas déserter notre vie.
    Il n ’est pas possible que les sacrifices de tels hommes ne finissent par porter du fruit.
    Autant de souffrances, (je pense à l’indicible souffrance que connurent les proches de celui dont nous faisons mémoire, son épouse, ses trois filles alors encore enfants,de tous ceux dont un des leurs tomba sous les balles du pouvoir) autant d’abnégation engendreront un jour de nouvelles générations qui se lèveront, et se reconnaitront en ce frère ainé qu’est Jean Bastien­‐Thiry.
    Animées par la foi,ils édifieront ce Royaume de lumière,de paix,de fraternité et de vérité que le Chrit est venu instaurer sur notre terre.
    Et pour nous les Pieds-­‐Noirs,c’est un devoir de nous souvenir de la compassion de Jean Bastien­‐Thiry pour notre calvaire.
    Les Pieds Noirs ne pourront oublier que cet homme,pétri de traditions, enchaîné par ses principes,a tenté l’intentable à cause d’eux.
    Plaidoyer pour un frère fusillé de Gabriel Bastien‐Thiry)
    Avant de rendre sa belle vie à Dieu,Jean Bastien­‐Thiry, heureux d’apprendre que ses camarades avaient été graciés, servit à sa dernière messe célébrée par l’aumônier.
    S’adressant au prêtre,il lui dit.Mon Père offrons cette messe pour qu’un jour redevienne possible l’unité des Français.Oui,mon Père,il faut qu’un jour les Français puissent être unis.
    Devant le peloton d’exécution l’Homme a souri,et son visage a reflété un immense apaisement,une sérénité définitive.
    Que Dieu sauve la France! Amen.
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Dim 07 Avr 2013, 11:36


    Il y a 21 ans, Mr Poniatowski (ancien ministre) écrivait ces lignes… Lisez bien attentivement . . . .

    Bon a savoir aussi. Inconn10

    L’ancien ministre giscardien, Michel Poniatowski, écrivait dans son livre-testament une conclusion dont on ne voit pas quelle ligne on pourrait changer 21 ans plus tard.



    "Son âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause de la société à la fois pluri-ethnique et pluri-culturelle que l’on s’acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer. Si cet essai a permis à quelques-uns de mesurer devant quels périls nous nous trouvons placés, il aura déjà atteint son but. (…)
    Ces pages peuvent apparaître cruelles. Mais elles correspondent à un sentiment très profond. Le moment est venu de traiter énergiquement le problème de l’immigration africaine et notamment musulmane. Si tel n’est pas le cas, la France aura deux visages : celui du «cher et vieux pays» et celui du campement avancé du tiers monde africain. Si nous désirons voir les choses dégénérer ainsi, il suffit de leur laisser suivre leur cours.
    Le campement africain toujours plus grand, plus vaste, plus illégal, grignotera d’abord, puis rongera, avant de faire disparaître tout entier le cher vieux pays, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées. Nos temps sont assez graves pour ne pas faire appel à de médiocres facilités politiciennes.
    1. Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression. Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le vieux pays frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux.

    Il faut donc ainsi que ce cher vieux pays restitue à l’état sa place normale. Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit. "Où sont les grandes tâches dévolues à l’État ? La Justice, l’Armée, l’Éducation nationale, la Sécurité, la Police, notre place en Europe ? En miettes.
    La France est à l’abandon, est en décomposition à travers le monde. Sa recomposition est dans un retour énergique à l’unité et à la cohérence, et de la Nation et de l’État."
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par Invité le Dim 07 Avr 2013, 11:46

    Oui , hélas c'est un constat, mais sans solutions .
    La France est malade,mais elle n'a toujours pas trouvé sont Docteur!
    Il y a beaucoup de blabla et très peu d'actes.
    Nous sommes a la veille du printemps Français.

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Dim 02 Juin 2013, 07:03

    Aujourd'hui, il irait en prison pour avoir dit ça !!
    ----------------------------------------------------

    Bon a savoir aussi. Untitl10
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par copains comme cochons le Dim 02 Juin 2013, 07:13

    electron a écrit:En fin de semaine 2 arabes et un français sur un chantier a côte de moi sur un autre chantier plutôt sympa les mec un est reparti avec une chute de bois de hêtre pour faire un billot pour couper la viande de cochon i
    Il ma vu surpris il m'a dit maintenant on s'en fou de ca
    ENFIN...tout n est pas negatif....si il commence amanger du porc on va devenir copain Bon a savoir aussi. 66635145
    copains comme cochons
    copains comme cochons
    + membre techno +

    Messages : 934
    Date d'inscription : 15/02/2011
    Age : 49
    Localisation namur-belgique

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Dim 02 Juin 2013, 08:06

    copains comme cochons a écrit:
    electron a écrit:En fin de semaine 2 arabes et un français sur un chantier a côte de moi sur un autre chantier plutôt sympa les mec un est reparti avec une chute de bois de hêtre pour faire un billot pour couper la viande de cochon i
    Il ma vu surpris il m'a dit maintenant on s'en fou de ca
    ENFIN...tout n est pas negatif....si il commence amanger du porc on va devenir copain Bon a savoir aussi. 66635145
    -------------------------------------------------------------------------------------------------
    Il serait temps que les us et coutumes du pays d'aceuil soit respectés au lieu d'être contournés et dénigrés.
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par copains comme cochons le Dim 02 Juin 2013, 09:52

    elie a écrit:
    copains comme cochons a écrit:
    electron a écrit:En fin de semaine 2 arabes et un français sur un chantier a côte de moi sur un autre chantier plutôt sympa les mec un est reparti avec une chute de bois de hêtre pour faire un billot pour couper la viande de cochon i
    Il ma vu surpris il m'a dit maintenant on s'en fou de ca
    ENFIN...tout n est pas negatif....si il commence amanger du porc on va devenir copain Bon a savoir aussi. 66635145
    -------------------------------------------------------------------------------------------------
    Il serait temps que les us et coutumes du pays d'aceuil soit respectés au lieu d'être contournés et dénigrés.
    d accord elie mais si un jour on devait s expatrier en grece...j aimerais pas leur tourner le dos... 77
    copains comme cochons
    copains comme cochons
    + membre techno +

    Messages : 934
    Date d'inscription : 15/02/2011
    Age : 49
    Localisation namur-belgique

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Dim 02 Juin 2013, 11:29

    Merci pour cette réponse ,mais peu cultivé je me suis rendu dans google pour comprendre le sens de l'expression tourner le dos a quelqu'un que voici ci dessous
    -----------------------------------------------------------
    Le premier sens de cette expression en tant que "fuir" est apparu dans la Chanson de Roland. Par la suite, on a dit "faire tourner le dos de quelqu'un", qui signifiait "le faire fuir" ou "se détourner de lui". C'est depuis le XVIIe siècle que l'on utilise l'expression "tourner le dos à quelque chose ou à quelqu'un". Elle peut, selon le cas, sous-entendre que l'on ne souhaite pas avoir affaire à quelqu'un ou encore que l'on se dirige du côté opposé. :réfléchi
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par copains comme cochons le Dim 02 Juin 2013, 11:40

    elie a écrit:Merci pour cette réponse ,mais peu cultivé je me suis rendu dans google pour comprendre le sens de l'expression tourner le dos a quelqu'un que voici ci dessous
    -----------------------------------------------------------
    Le premier sens de cette expression en tant que "fuir" est apparu dans la Chanson de Roland. Par la suite, on a dit "faire tourner le dos de quelqu'un", qui signifiait "le faire fuir" ou "se détourner de lui". C'est depuis le XVIIe siècle que l'on utilise l'expression "tourner le dos à quelque chose ou à quelqu'un". Elle peut, selon le cas, sous-entendre que l'on ne souhaite pas avoir affaire à quelqu'un ou encore que l'on se dirige du côté opposé. :réfléchi
    tu ne connais pas la renommee des grecs... chut : bis
    copains comme cochons
    copains comme cochons
    + membre techno +

    Messages : 934
    Date d'inscription : 15/02/2011
    Age : 49
    Localisation namur-belgique

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par Invité le Dim 02 Juin 2013, 15:12

    copains comme cochons a écrit:
    elie a écrit:Merci pour cette réponse ,mais peu cultivé je me suis rendu dans google pour comprendre le sens de l'expression tourner le dos a quelqu'un que voici ci dessous
    -----------------------------------------------------------
    Le premier sens de cette expression en tant que "fuir" est apparu dans la Chanson de Roland. Par la suite, on a dit "faire tourner le dos de quelqu'un", qui signifiait "le faire fuir" ou "se détourner de lui". C'est depuis le XVIIe siècle que l'on utilise l'expression "tourner le dos à quelque chose ou à quelqu'un". Elle peut, selon le cas, sous-entendre que l'on ne souhaite pas avoir affaire à quelqu'un ou encore que l'on se dirige du côté opposé. :réfléchi
    tu ne connais pas la renommee des grecs... chut : bis

    bon,c'est très surfait comme renommée,ça tient plus de la blague de potache mais il est déconseillé,au cas où tu prendrais une douche avec un grec,de se baisser pour ramasser la savonette : rr : res

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Jeu 13 Juin 2013, 20:09

    Je confirme que nous payons 8.83 € par mois à ceux qui vomissent la France et mettent le feu à nos voitures, notre mutuelle a augmenté de 12 %


    Carte Vitale.

    Combien de personnes sont au courant de cette "mascarade" .

    J'ai découvert, sur mon relevé de ma Mutuelle pour 2011, que je

    contribue désormais au financement de la CMU. 8,83 EUR/mois.

    Saviez-vous que les "sans-papiers", bénéficient d'un remboursement à

    100% ?

    Sans aucun ticket modérateur, pour l'ensemble de leurs soins médicaux

    : Médecine d'urgence, soins liés à la grossesse, vaccinations, lunettes, frais dentaires, et même des cures.

    Savez-vous que la grande majorité des Français, ne peut pas s'offrir

    le luxe des appareils dentaires ?

    Si vous doutez de cette info, demandez donc à votre dentiste !

    Ce dispositif, intitulé " AIDE MEDICALE DE L’ÉTAT", a été créé par

    Martine Aubry, en 1998 et n’a jamais été abrogé par les suivants.

    Le Budget était alors de 47 millions d'euros.

    Depuis 12 ans, ce Budget a bénéficié chaque année, de confortables

    rallonges.

    Il s 'élève actuellement à 670 millions d'EUR par an, soit en moyenne

    3.350 euros par clandestin.


    C'est un véritable scandale, dénoncé dans un rapport rédigé par

    Claude Goasguen.

    Ce rapport sera-t-il, comme de nombreux autres, très soigneusement

    enterré ? Pourquoi les journalistes de l’Audiovisuel, optent-ils pour la langue de bois face à cette réalité ?

    Une fois de plus, la vérité dérange !
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par Invité le Jeu 13 Juin 2013, 20:38

    Merci Elie pour toutes ces infos 75....

    Tu es le journaliste national d'ACE...Bon a savoir aussi. 3090726665, si ce genre d'informations aussi réalistes peuvent heuter certain(s) c'est dommage car c'est la réalité.....

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Lun 22 Juil 2013, 05:11

    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par cycyne le Lun 22 Juil 2013, 09:34

    tu te lèves tôt ?????
    cycyne
    cycyne
    + membre techno +

    Messages : 12830
    Date d'inscription : 15/09/2011
    Age : 62
    Localisation brie champenoise pays de la rose

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par elie le Jeu 25 Juil 2013, 07:50

    On s'en doutait un petit peu, mais cela fait réfléchir !

    En cette période de ramadan le silence s’impose !!!

    Ce serait un acte volontaire, mais officiellement caché

    La catastrophe ferroviaire de Bretigny sur Orge.

    Selon Michel Chevalet, ingénieur, c'est certainement un sabotage volontaire.

    Impossible que les 4 boulons contrôlés serrés le 4 juillet, s'enlèvent tout seuls tous les 4, une semaine après.

    Ce n'est pas une pièce d'usure, les roues ne la touchent même pas, et jamais une éclisse de 20kg ne s'est dévissée toute seule en 8 jours, pour ensuite aller se poser au coeur de l'aiguillage.

    www.youtube.com/watch?v=FLNNF7kGvWE

    Et tout de suite après le déraillement, des bandes de jeunes issus de l'immigration se sont rués sur les morts et les blessés pour les dépouiller.

    Cela a été signalé par les Policiers, les Pompiers, les Ambulanciers qui ont été immédiatement caillassés dès leur arrivée et dont la présence dérangeait.

    www.youtube.com/watch?v=avUCGWuGREw

    Mais comme ces jeunes votent à 98% PS et sont les petits chéris du gouvernement, tout a été occulté, modifié, au mépris de toutes les règles d'une société démocratique et libre.

    C'est les mêmes méthodes que dans l'ancienne URSS ou en Corée du Nord.
    L'ancien dictateur de Roumanie, NicolaeCeausescu, n'aurait pas fait mieux.

    Le pire, c'est que tous les médias acceptent la nouvelle version officielle, sans se poser une seule question.

    Pas un seul journaliste pour rencontrer les Policiers, Pompiers et Ambulanciers.

    1) Sommes-nous donc anesthésiés à ce point ?


    2) Le PS fait-il donc si peur que cela à tous ?
    elie
    elie
    + membre techno +

    département : 06
    Messages : 5870
    Date d'inscription : 01/11/2012
    Age : 80
    Localisation Levens 06670.

    Revenir en haut Aller en bas

    default Re: Bon a savoir aussi.

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum